[MAG] Reporters: Homosexualité

Regroupés en meutes, des homophobes russes traquent les gays pour les malmener, les humilier. Ils appellent ça des safaris.

1102698

A 24 heures de la journée contre l’homophobie, RTL-TVI diffuse un Reporters exceptionnel tourné en Russie. Où être homosexuel s’avère être un calvaire permanent. Le journaliste Charles Neuforge nous en dit plus.

Comment avez-vous mis la main sur ce document?

Charles Neuforge – C'est via la BBC, parmi les nombreuses productions visionnées par mon confrère David Oxley, responsable des achats, que nous avons découvert ce document. Nous avons ensuite adapté le projet initial au format Reporters, en tenant compte non seulement du timing mais aussi de l’heure de diffusion.

Certains témoignages sont à la limite du surréalisme…

C.N. – Les propos et les images sont effectivement durs, et la réalité qu’ils reflètent peut profondément choquer. C’est la raison pour laquelle nous le proposons avec toutes les réserves d’usage. Les témoins qui interviennent font constamment un amalgame entre homosexualité et pédophilie.  Une confusion que semblent entretenir l’Etat russe et l’Eglise orthodoxe de Russie. Avec des conséquences dramatiques. Les bandes qui organisent une véritable chasse aux homosexuels disent agir en toute légalité parce que la loi, notamment sur l’interdiction de montrer son soutien à la cause homosexuelle en présence de mineurs, les y autorise.

Chez nous, comment qualifieriez-vous l’homophobie?

C.N. – En Belgique, nous sommes heureusement très loin de ce qui se passe en Russie. Mais l’homophobie est latente. Des meurtres récents en attestent. Ce sont les expressions les plus extrêmes de ce sentiment qui se manifestent au quotidien de manière moins spectaculaire et dramatique par des actes ou des paroles. Je suis d’ailleurs sidéré d’entendre des connaissances homosexuelles me raconter l’agressivité à laquelle elles étaient parfois confrontées.

Sur le même sujet
Plus d'actualité