[MAG] Non élucidé: Affaire Gregory Villemin

Le 17 octobre 1984, un corbeau se réjouissait du meurtre du petit Grégory, découvert la veille pieds et poings liés dans les eaux troubles de la Vologne. L'affaire a fait couler beaucoup d'encre.

1024466

On se souvient de Marguerite Duras qui pointait la culpabilité de la mère, "sublime, forcément sublime Christine V.", dans les colonnes de Libé ou de Philippe Besson qui, au contraire, défendait son innocence dans son roman L'enfant d'octobre. L'affaire a fait couler pas mal de sang aussi puisque le père de Grégory n'a pas hésité à abattre froidement son cousin qu'il jugeait coupable. Alors que, trente ans plus tard, des analyses ADN sont toujours en cours, on se demande ce qu'Arnaud Poivre d'Arvor pourra encore apporter, si ce n'est une courbe d'audience sublime, forcément sublime.

Sur le même sujet
Plus d'actualité