[MAG] Livrés à domicile: Grégoire Delacourt

Après le triomphe de La liste de mes envies et sa bisbrouille avec Scarlett Johansson, Grégoire Delacourt fait sa rentrée. Dans la cour des grands.

1192869

Delacourt est un fils de pub. Né à Valenciennes, il débute sa carrière à Bruxelles mais cède rapidement aux chants des sirènes parisiennes. "Nous vous devons plus que la lumière" (EDF) et "Cœur de Lion, vous n'aviez jamais mangé de camembert", c'est lui. En 2004, il est viré de chez Lowe, un grand choc qui crée un déclic: il fonde sa propre agence, Quelle belle journée. Ça roule mais en 2010, à cinquante ans, l'âge des bilans, il ressent le besoin de s'oxygéner. "J'aurais pu, comme mes potes, me mettre à jouer au golf ou faire du bateau." Mais en tête de la liste de ses envies, il y a celle de pondre "des phrases un peu plus longues qu'un slogan". Il publie L'écrivain de la famille, un premier roman qui connaît un succès d'estime, rien à voir toutefois avec le raz-de-marée suscité par sa modeste mercière d'Arras, gagnante du gros lot de l'Euromillion: jackpot pour l'héroïne comme pour son créateur! La liste de mes envies s'écoule à 500.000 exemplaires et lui permet d'accéder au cercle fermé des long-sellers, ces livres qui continuent à se vendre longtemps après leur parution.

En 2012, La première chose qu'on regarde met en scène un sosie de Scarlett Johansson et provoque un buzz dont même un publicitaire se serait bien passé. Mauvaise joueuse, l'actrice lui intente un procès. Mais elle a beau bouder, elle sera déboutée. Cet automne, avec On ne voyait que le bonheur,il se lance pour la première fois dans la foire d'empoigne autour des prix littéraires. La première chose qu'on regarde, c'est le palmarès des ventes. Il figure dans le top 10. Et la liste du Goncourt? Il y est. Quelle belle soirée en perspective!

Sur le même sujet
Plus d'actualité