[MAG] Le monde de Jamy: dans le secret des batisseurs

En un tour du monde et des siècles, le célèbre animateur nous invite à revoir notre b.a.-ba d'architecture.

1177813

Jamy Gourmaud a la vulgarisation dans le sang. Et voit sans doute les choses en grand. Sinon, il ne se serait pas lancé dans ce docu de presque deux heures où il brasse près de deux mille ans d'histoire de l'architecture, en globe-trotteur de la pierre et du ciment. Dans le secret des bâtisseurs jette ses fondations dans la ville éternelle, Rome, où subsistent encore le Panthéon, le Forum et le Colisée, que Jamy revisite avec un ingénieur de stade italien, Gino Zavanella, créateur notamment du Juventus Stadium. Avec une équipe d'archéologues-spéléologues, il s'engouffre dans les entrailles romaines, pour comprendre les subtilités du réseau des aqueducs.

Douze siècles plus tard, nous nous retrouvons à Angkor, joyau de l'Empire khmer, connu pour ses canaux, mais aussi ses nombreux mystères. Alors que le temple est devenu un véritable aimant à touristes, on ne sait toujours pas très bien pourquoi l'Empire khmer qui siégeait à Angkor s'est effondré. A son apogée, la ville accueillait 750.000 habitants et s'étendait sur 1.000 km2. Parallèlement, Jamy fait demi-tour vers l'Europe pour assister à l'avènement de l'art gothique. Il l'étudie à la basilique Saint-Denis, à quelques kilomètres au nord de Paris, où l'on constate la présence d'un site religieux depuis le IVe siècle après J.-C.

Mais, le temps passant vite, la Renaissance s'annonce bien vite. Filippo Brunelleschi en est sûrement l'un des architectes les plus marquants. La coupole de la cathédrale de Florence, chef-d'œuvre du maître, atteste de ses incroyables aptitudes d'ingénieur, même s'il dut se battre pour faire accepter son projet. Un saut dans les siècles plus tard, nous terminons à l'ère de l'acier, des grandes constructions du XIXe siècle à Paris et des gratte-ciel américains du XXe.

Sur le même sujet
Plus d'actualité