[MAG] Le jardin extraordinaire, Les estivales: L’asile des singes perdus

Pourtant si proches de nous, beaucoup de chimpanzés souffrent de l'expérimentation animale. Heureusement, certains sont accueillis dans des havres de paix pour retraités de la maltraitance.

1154857

Pour le troisième épisode de ses dernières Estivales, on retrouve Claudine Brasseur dans le Namurois, au Parc naturel Viroin-Hermeton. Entre les grottes et le Fondry des chiens, elle évoque aujourd’hui les chimpanzés recueillis par la fondation "Save The Chimps" (www.savethechimps.org), créée en 1997 par Carole Noon, une passionnée qui a voué sa vie au sauvetage des chimpanzés. Les 300 occupants de ce refuge installé à Fort Pierce, au cœur de la Floride, ont servi de cobayes à la Coulston Foundation, un laboratoire de recherche biomédicale, ou dans les labos de la Nasa. Enfermés dans des cages d'1 mètre 50 sur 1 mètre 50 ou dans des cagibis sans fenêtres, ces animaux, en surnombre, ont vécu l’enfer. Sous l’aile de plusieurs équipes de soigneurs, ils tentent aujourd'hui tant bien que mal de retrouver au centre une existence "normale".

Certains d’entre eux reviennent de loin, comme Bobby. Ce chimpanzé, drogué pendant cinq ans, souffrait tellement qu’il s’automutilait en se mordant le bras. Aujourd’hui, il va mieux et se réintègre petit à petit à la société animale, grâce à des médecins, des psychologues, des volontaires. Le documentaire, interpellant, raconte aussi le destin d’Emily ou Thelma, qui ont "travaillé" pour la recherche spatiale, et rappelle l'histoire de Ham et Enos, les premiers chimpanzés envoyés dans l'espace en 1961 et 1962 par la Nasa, et morts évidemment depuis. Des histoires douloureuses et touchantes dont certaines trouvent heureusement leur happy end…

Sur le même sujet
Plus d'actualité