[MAG] Le jardin extraordinaire: la séduction animale

Le jardin extraordinaire célèbre la Saint-Valentin à sa manière, en explorant les arcanes de la vie amoureuse des animaux.

1032822

T'as de beaux œufs, tu sais", dit le coq de la basse-cour à sa poule. Chaque espèce possède ses propres stratégies pour séduire son partenaire, si la structure sociale et l’environnement jouent un rôle non négligeable, il existe dans le monde animal une véritable sélection sexuelle fondée sur les qualités recherchées, les plus propres à transmettre les bons gènes, selon Darwin. Et ça promet un spectacle tout bonnement hollywoodien! Si l'ourse blanche se lance dans le cinéma en odorama, la baleine mâle joue la petite sirène en produisant une puissante vocalise qui se propage à travers les ondes, la femelle du lémurien se transforme en princesse Disney pour observer les mâles se disputer ses faveurs, le paradisier imagine une véritable comédie musicale pour conquérir le cœur de sa belle, en revanche, on verserait plutôt dans une ambiance "tontons flingueurs" chez les bisons toujours bien prompts à se rentrer dans le lard, bille en tête…

Saint-Valentin oblige, Claudine Brasseur et son conseiller scientifique Johan Michaux ont choisi le cadre idyllique du Lac de Bambois à Fosse-la-Ville pour évoquer les préambules amoureux de nos amies les bêtes, pas si bêtes d'ailleurs lorsqu'il s'agit de décrocher la timbale. Dans ce document en deux parties, on se penchera d'abord sur la tactique spécifique aux ours blancs avant d'embarquer pour un tour du monde des parades nuptiales, sous la houlette d'un Johan Michaux soucieux de teinter ses explications d'humour, tout en évitant le piège de l'anthropocentrisme. "Tout est mystère dans l'amour", écrivait La Fontaine. Un peu moins peut-être grâce à ce Jardin particulièrement extraordinaire.

Sur le même sujet
Plus d'actualité