[MAG] Echappées belles: Ouest canadien, le pays blanc

La partie occidentale du Canada, glaciale et majestueuse, est explorée avec minutie par Echappées belles.

1047354

Lancé en 2006 sur France 5, le magazine de voyage Echappées belles fait partie de ces programmes qu'on est ravi de retrouver chaque semaine. Peu importe la destination, les yeux s'ouvrent et se laissent emporter par les rencontres comme les paysages. Le ton est léger: ni trop historique, ni trop écolo, ni trop culturel. Et, chose rare, pas moins de trois journalistes se partagent l'antenne: Jérôme Pitorin, Sophie Jovillard et, depuis quelques semaines, Raphaël de Casabianca. Chacun son tour. Chacun ses excursions et chacun sa façon de raconter. Mais la cohérence est là. Succès amplement mérité, donc, pour une émission qui, l'air de rien, s'offre une moyenne d'un million de regards par week-end, sur une case horaire ultra-concurrencée.

Ce samedi, c'est vers la neige canadienne que s'échappe Jérôme Pitorin. En toile de fond, les fameuses Rocheuses, qui constituent l'inévitable et splendide horizon de l'ouest du pays. Dominées par les sommets Robson et Columbia, ces montagnes transpercées de lacs sont entourées de trésors par milliers. Et comme d'habitude, le globe-trotteur s'en nourrit via des rencontres tantôt évidentes, tantôt improbables. Sur son chemin, il croisera ainsi des cow-boys dans le ranch de Devil's Head, il s'initiera au bobsleigh en compagnie d'une Française expatriée à Calgary (qui a accueilli les J.O. d'hiver en 1988 et qui est aujourd'hui considérée comme la ville la plus propre du monde) et il testera la course avec chiens de traîneau dans une réserve amérindienne. Une épopée passionnante à travers le froid et l'immensité, restituée sous la forme de carnets de voyage qui nous font presque regretter ne pas avoir eu d'hiver. Mais c'est pas grave: l'année prochaine, c'est décidé, on ira en vivre un là-bas, et un vrai.

Sur le même sujet
Plus d'actualité