[MAG] Devoir d’enquête

Un devoir d'enquête copieux qui se penche sur les magouilles de Stéphane Bleus et Joseph Khaida et revient sur la tuerie de Liège de 2011.

1186057

Le 13 décembre 2011, Nordine Amrani assassinait cinq personnes et en blessait 125 autres sur la place Saint-Lambert à Liège. Amrani, qui a frappé avec un FAL, était en liberté conditionnelle après avoir été mis en prison en 2008 pour possession d'armes et association de malfaiteurs. Devoir d'enquête revient sur la préparation de ce crime, qui secoua l'Europe entière. Un an auparavant, révèle une vidéo exclusive tournée en prison, Amrani proclamait lors de l'anniversaire d'un codétenu: "Garde bien ces images, un jour elles vaudront de l'or." Sylvie Chevalier et Sophie Gillet se demandent (tout comme les familles des victimes) si la justice et l'État belge n'auraient pas dû garder un œil plus attentif sur cet homme fanatique d'armes. Dans son deuxième reportage, Devoir d'enquête revient sur le parcours d'un escroc rusé et ambivalent, Stéphane Bleus. Le jour, il était plus catholique que le pape. Il fréquentait les gens de l'Eglise belge après un parcours avorté au séminaire, une enfance sans père et avec une mère qu'il détestait. Le soir, Bleus se muait en partouzeur écumant les lieux les plus chauds de Bruxelles. Il voulait conquérir. Et il s'est lancé dans la finance. Il a vite mis son mentor de côté et promis des rendements mirobolants à ses clients, la plupart gravitant dans la sphère catholique. Mais Bleus ne monte qu'une vulgaire arnaque, basée sur une pyramide de Ponzi. Un portrait saisissant d'un homme au bagout aussi envoûtant que les rêves d'argent qu'il suscitait chez ses clients. Enfin, l'émission revient sur la vie de Joseph Khaida, escroc français qui mit en place, via "son" casino de Namur, un vaste système de corruption et de fraude qui a régné durant des années sur la capitale wallonne.

Sur le même sujet
Plus d'actualité