La chance, ça ne se maîtrise pas. Les producteurs de Luck ont dû l'oublier en tenant absolument à faire de leur série un carton.

804653

Pour y parvenir, ils ont offert à Dustin Hoffman (Rain Man) son premier rôle-titre à la télé, embauché David Milch, le scénariste cinq étoiles de Deadwood, et confié la réalisation du pilote à Michael Mann (Heat), déjà producteur du feuilleton.

Las, la sauce n’a pas pris. Les complots d’Ace Bernstein (Hoffman), cet ancien taulard qui fomente un plan autour d’un hippodrome pour se venger de ceux qui l’ont fait plonger, ont connu un flop aux USA. Difficile, en effet, de se laisser embarquer par une intrigue aussi difficile d’accès.

Et ce, malgré une telle débauche de moyens. Reste la performance événementielle de l’interprète de Tootsie, qui ne parvient toutefois pas à faire oublier que trois chevaux ont péri sur le tournage.

Sur le même sujet
Plus d'actualité