Louis chez les Flamands

Immortel Louis la Brocante? En s’exilant à nouveau chez nous, Victor Lanoux ne semble pas près d’arrêter son Tub.

142731

Déjà venu à Bruxelles avec sa vieille camionnette Citroën en 2007, Louis la Brocante a refait un crochet chez nous au printemps dernier, pour un épisode tourné à Bruges. C'est que le brocanteur vient participer à concours de copistes organisé par le musée de la ville dont le premier prix est de 50.000 euros.

Outre l’exotisme de l’épisode, dans le décor ensoleillé de la Venise du Nord, cette 41e aventure mise sur des acteurs belges, puisqu’on retrouve dans les rôles principaux Stephan Liberski ("Pour moi, c’était tellement surréaliste de participer à cette série que je considère cela comme un geste artistique"), l’étoile montante ardennaise Michaël Erpelding (Plus belle la vie) et Cathy Devreker.

On s'en souvient, fin 2007, Victor Lanoux avait été victime d’un accident cardiovasculaire qui faillit le laisser paraplégique. Remis à 90 % après une longue convalescence, le comédien aujourd’hui âgé de 75 ans l'affirme: "Je ne danse pas encore la polka mais je veux continuer la série jusqu’à ma mort!" Il doit ce regain de vigueur à Véronique Langlois, sa réalisatrice de femme. Elle-même victime d’un grave accident, elle termine la réalisation d'un documentaire sur l’acteur qui devrait encore être visible cette saison.

Bien que souvent critiquée, la sérié née en 1998 continue à réunir un large public. La saison dernière, Louis la Brocante a régulièrement titillé X-Factor, Docteur House ou Les Experts, s’imposant comme la série la plus regardée des 60 ans et selon une étude récente, très largement par les 4-10 ans. "C’est étrange, confesse Lanoux, J’ai en fait un public qui me suit depuis longtemps parce que ma gueule doit leur revenir, mais en même temps, je reçois beaucoup de lettres d’enfants qui me disent que je leur fais penser à leur papy!"

Sur le même sujet
Plus d'actualité