L’ombre d’un doute: Louis XV, l’homme qui aimait trop les femmes

Surnommé le bien-aimé, Louis XV mourut en disgrâce. Les femmes seraient-elles responsables de sa chute?

1255585

Il fut d’abord adulé. Seul rescapé d’une famille frappée par la mort, le jeune Louis – arrière-petit-fils du Roi-Soleil – se retrouve orphelin à deux ans à peine et déjà appelé à régner. La santé de ce beau garçon solitaire et secret devient alors l’affaire de la France, qui place de grands espoirs sur les épaules du futur monarque – sans doute un peu frêles pour supporter le lourd héritage laissé par Louis XIV. Pourtant, à l’issue d’un règne long de cinquante-neuf ans, celui que le peuple surnommait le bien-aimé meurt dans une quasi-indifférence. Qu’est-il arrivé à Baby Louis? Franck Ferrand a bien une idée, qu’il partage avec nous dans une émission évoquant le roi au travers de ses femmes. Aux premières heures, il n’y en a qu’une, qu’il aime d’ailleurs sincèrement: Marie Leszczyńska, fille du roi détrôné de Pologne – un mariage inégal, désapprouvé par la cour. Mais après dix enfants et une fausse couche, la jeune femme, plus âgée que Louis XV, ferme sa porte à son époux. Lequel commence à regarder ailleurs, malgré une éducation religieuse qui ne cessera de titiller sa culpabilité de roi chrétien.

C’est ce déchirement qu’explore L’ombre d’un doute, reflet de celui d’une époque tiraillée entre la morale et les valeurs familiales imposées par l’Eglise, et le développement du libertinage devenu un véritable mode de vie. Sans être libertin lui-même, Louis XV – peu enclin au pouvoir – peine à être le modèle de vertu espéré par ses sujets. De Madame de Mailly à la marquise de Pompadour, les maîtresses défilent, parfois placées sur sa route par quelques ambitieux stratèges. De là l’impopularité d’un roi, taxé de fainéantise et considéré comme le symbole du délabrement de la monarchie. Une image bien réductrice pour cet homme intelligent et fin politique, nettement plus intéressant que ce que l’histoire retint de son règne.

Sur le même sujet
Plus d'actualité