L’ombre d’un doute: Édouard VIII, agent des nazis?

Edward VIII du Royaume-Uni n'est pas que ce monarque éphémère et coureur de jupons qui préféra renoncer à la couronne pour convoler en justes et sulfureuses noces avec la doublement divorcée Wallis Simpson.

778045

Son père, George V, qui craignait davantage l'accession au trône de ce trublion que sa propre mort, aurait été soulagé d’apprendre que le règne de son fils ne dura qu'onze mois, en 1936. Juste avant qu'Edward, dont le précepteur estimait que le développement mental s'était arrêté à l'adolescence, ne commette ses pires boulettes.

Des erreurs que déballe minutieusement le magazine L’ombre d’un doute. Entre deux saluts nazis, le playboy anglais ne pouvait cacher son admiration pour le Führer (à qui il rendu visite en 1937 au bras de Wallis).

Au point que Franklin Roosevelt le fit suivre par ses services secrets, de crainte qu’il n'espionne à la solde de Berlin.

Sur le même sujet
Plus d'actualité