L’ombre d’un doute

Son secrétaire disait de lui que son développement mental s'était arrêté à l'âge de 17 ans. Son propre père lui donnait un an sur le trône avant de complètement perdre les pédales, tandis que le Premier ministre britannique de l'époque, Stanley Baldwin, voyait d'un mauvais œil l'accession au trône de ce personnage turbulent, adepte des amourettes avec des femmes mariées.

891485

Edouard VIII était effectivement un drôle de lascar. N’ayant jamais lu un livre, penché sur la chose sans être particulièrement un bon coup, il se fera surtout remarquer pour son histoire avec Wallis Simpson. Celle-ci, pourtant, n’aurait guère été amoureuse de lui.

Pour L’ombre d’un doute, ce serait même ses accointances avec les nazis qui l’auraient poussée à se jeter dans les bras de l’éphémère roi anglais. Pour mettre de l’ordre dans cette sombre période de la monarchie anglaise, l’émission opte pour une investigation à mi-chemin entre les cancans du Gotha et l’époussetage historique rigoureux.

Sur le même sujet
Plus d'actualité