Livrés à domicile avec Stéphane De Groodt

300.000 exemplaires écoulés de Voyage en Absurdie, ça méritait bien un deuxième tome, Retour en Absurdie, et une étape à Bruxelles, où tout a commencé.

1128267

Stéphane De Groodt a eu plusieurs vies. Pilote de course professionnel durant quinze ans, champion de Belgique en Procar, il a parfaitement négocié son virage à la fin des années 90 en se lançant dans la comédie. Pas vraiment sur les chapeaux de roues, plutôt comme un diesel. En effet, il a longtemps joué les seconds couteaux au générique de séries comme Boulevard du Palais, Mes amis, mes amours, mes emmerdes et de films comme Astérix et Obélix ou Supercondriaque. On se rappelle aussi sa mauvaise foi crasse dans File dans ta chambre et ses apparitions dans de nombreuses pubs. Mais ça, c'était avant. Avant son explosion médiatique dans Le supplément sur Canal +, grâce à ses chroniques mêlant jeux de mots et calembours parfois très alambiqués, en digne héritier de Raymond Devos et de Pierre Repp. Ce n'est pas Nabilla qui affirmera le contraire. Leur rencontre "chelou" a fait le buzz sur les réseaux sociaux et a transformé Stéphane en chroniqueur en or (alors que Nabilla est désormais en taule). C'est d'ailleurs ce moment inoubliable qui ouvre les Voyages en Absurdie parus chez Plon en 2013, un immense succès de librairie qui lui permet d'entamer une troisième vie, à 48 ans. Dans le salon de Dominique De Guchteneere à Schaerbeek, il évoquera son rapport sérieusement loufoque à l'écriture. Ensuite, avec Julie Huon et Michel Dufranne, on se penchera sur le roman d'un autre allumé, Laurent Chalumeau, auteur de Kif, publié chez Grasset, l'épopée échevelée d'un CRS en retraite nommé Georges Clounet (!), aux prises avec tout ce que Nice compte de crapules. Allez, on "Shakespeare" un grand coup et on y va?

Sur le même sujet
Plus d'actualité