Lilyhammer- Saison 1

Un mafieux est contraint de déménager en Norvège: choc des cultures et succès garanti!

1214393

House Of Cards ou Orange Is The New Black peuvent lui dire merci. Car Lilyhammer leur a ouvert la voie. Diffusée pour la première fois en 2012, et coproduite par la chaîne norvégienne NRK où elle a créé l’événement, cette comédie grinçante a été en effet le premier feuilleton exclusivement proposé par le service de vidéo à la demande Netflix aux États-Unis. Son succès, d’ailleurs, ne s’est toujours pas démenti, puisqu’une troisième salve sera proposée prochainement sur le célèbre site de streaming. Pas question donc de passer à côté de cette diffusion en clair programmée dès ce soir par Arte. D’autant plus que les péripéties du mafieux héros de cette série sont plutôt savoureuses – elles le seront encore davantage au cours de la saison 2.

Le pitch: envoyé en Norvège dans le cadre d’un programme de protection des témoins, le New-Yorkais Franck Tagliano choisit de s’établir à Lillehammer. Une ville dont il avait gardé un souvenir mémorable grâce à la retransmission des Jeux olympiques d’hiver de 1994 (encore cités aujourd'hui comme une référence en matière de compétition hivernale). Sous la nouvelle identité de Giovanni Henriksen, l’ancien parrain doit désormais tenter de s’intégrer au sein de cette communauté. Autant dire que la tâche s’avère très compliquée pour ce dernier, tant ses habitudes de voyou vont vite refaire surface. Sur place, il fera en outre la connaissance de Sigrid (Marian Saastad Ottesen), une instit dont il va s’enticher. Menée de main de maître par Steven Van Zandt qui s’en donne à cœur joie dans le rôle principal, Lilyhammer voit également ce vétéran des Soprano (où il incarnait déjà ce type de gangster) chapeauter bon nombre de ses scénarios, sa bande sonore, ainsi qu’une partie de sa production. Original et dépaysant, à défaut d'être totalement hilarant.

Sur le même sujet
Plus d'actualité