L’héritage empoisonné

Trois frères et sœur sont contraints de s’associer. Un palpitant cocktail de secrets et de mensonges.

1330139

La famille est un vrai sac de nœuds. Celle des Waldemar ne fait visiblement pas exception: directrice d’une petite pension dans l’archipel finlandais d’Åland, Anna-Lisa n’a pas vu son aîné Lasse et sa fille Jonna depuis des années. A la veille de l’ouverture de la saison estivale, elle décide pourtant de les convoquer, sans explication. Une lapidaire carte postale, envoyée sans même en informer Oskar, le cadet, resté auprès de sa mère pour aider à la gestion de l’hôtel. Lorsque les trois enfants se retrouvent, c’est donc avec une surprise mâtinée de plaisir et de gêne, où résonne l’écho de vieux conflits. Avec une certaine appréhension, également: Anna-Lisa entend s’entretenir avec chacun d’eux, séparément, pour une raison obscure. Passé un sibyllin tête-à-tête avec elle, ils ne sont pas plus avancés. Ce n’est que lorsque le corps sans vie d’Anna-Lisa est retrouvé et son testament révélé que l’histoire s’éclaire… et se corse. Pas de doute, il a dû se passer de drôles de choses à la pension Waldemar, par le passé. A commencer par la disparition soudaine du père, buveur invétéré et violent, dont on ne sait s’il est mort ou vivant.

Venue de Suède, cette singulière série plantée dans le décor intimiste d’un hôtel décrépit trouve un parfait équilibre entre chronique familiale, drame psychologique et enquête policière, jonglant avec les intrigues au fil d’épisodes au suspense soutenu. Prisonniers d’un héritage sous condition, Lasse, Oskar et Jonna forment une attachante fratrie aux liens distendus, rattrapée par les souvenirs. Et fort bien entourée : Liv, épouse d’Oskar et ancien amour de jeunesse de Lasse ainsi que la pasteure Petra, amie de la famille et confidente plutôt large d’esprit. Une galerie de personnages joliment croqués, rongés par de sombres secrets que cette saga met au jour avec une habileté certaine. A découvrir.

Sur le même sujet
Plus d'actualité