Les Orages de la vie: 20eme numéro

Clap 20e pour l'émission de Stéphane Pauwels. La dernière de la saison avant une nouvelle fournée déjà commandée pour 2015.

1225391

Ce soir, le baron Edouard-Jean Empain se confiera sur le terrible orage qui a traversé sa vie. Alors qu'il était un homme d'affaires riche et réputé, il a été victime d'un enlèvement avec demande de rançon. Ensuite, ce sera au tour d'Herbert Léonard de revenir sur un drame personnel: un accident de voiture qui a failli lui coûter la vie, il y a plus de 30 ans. Ces deux nouvelles têtes d'affiche s'ajoutent au tableau déjà très fourni de Pauwels-le-confident. Et la série n'est pas près de s'arrêter comme le confirme Philippe Henry, de Switch On Prod, la société qui produit l'émission: "On a l'assurance de revenir en 2015, annonce-t-il. On ne sait pas encore combien d'émissions on fournira à RTL-TVI mais le rendez-vous restera récurrent – pas trop, afin de ne pas s'essouffler".

L'essoufflement, l'émission ne le connaît pas au niveau des audiences. Souvent envoyée au front, elle n'a jamais connu de fiasco. "On nous a régulièrement programmés face à une rude concurrence. Que ce soit le dimanche ou le mardi, on a toujours tourné à presque 30 % de parts de marché. Et ce même lorsqu'un des invités n'était pas une personnalité publique", se réjouit Philippe Henry. Cette constance donne entière satisfaction à la prod mais aussi à celui qui est à la base du concept, Stéphane Pauwels. "Au départ, j'avais proposé cette émission à la RTBF en spécifiant que je ne voulais rencontrer que des quidams, pas des people. Elle n'en a pas voulu, se souvient le présentateur. J'ai alors atterri à RTL qui a tenu à développer l'idée en plus de mes participations aux émissions de foot."

Le sportif grande gueule qui rentrait dans la peau du psy? Vaste blague! Eh bien pas tant que cela. "J'ai moi-même connu des épreuves difficiles et cela m'aide à comprendre mes invités. Et donc à nouer une relation de confiance indispensable à ces confidences", souligne un Stéphane Pauwels qui avoue avoir tissé des liens d’amitié avec plusieurs de ses invités. A tel point que le résultat final convainc les sceptiques de franchir le pas de cette "thérapie", comme l'appelle le présentateur. "Mais parfois je mets quand même plus d'un an et demi à persuader les invités de venir dévoiler leur histoire personnelle", concède Philippe Henry. Une abnégation qui débouche invariablement sur un succès d'audience et d'estime mais surtout sur une confiance totale de RTL House.

Sur le même sujet
Plus d'actualité