Les meilleurs films du vendredi 8 juillet

8 femmes, Zabriskie Point, Insoupçonnable, ... Découvrez des extraits vidéos et nos avis sur notre sélection de films diffusés ce vendredi en télé.

37811

Arte 1h45: 8 femmes (3 étoiles)

De François Ozon (2002). Avec Catherine Deneuve, Fanny Ardant.

Adaptée d’une pièce de Robert Thomas, l’intrigue policière n’a pas d’importance. Seule importe la jubilation coupable de voir Huppert en moche psychorigide se crêper le chignon avec Deneuve en chantant. Ozon ose tout et le prouve. Car voilà un film énergique, voluptueux, drôle. Une belle comédie musicale en hommage à huit actrices, huit femmes au sommet de leur art.

TCM 20h40: Zabriskie Point (2 étoiles)

De Michelangelo Antonioni (1970). Avec Mark Frechette, Daria Halprin.

"Mon film est peut-être l’histoire d’une tentative de libération par rapport à la réalité provocatrice de l’Amérique tout entière", dit Antonioni à propos de Zabriskie Point. En effet, à travers ce road movie romantique, naïf et esthétique, le cinéaste italien tente de saisir l’esprit contestataire, mais aussi la frustration qui anime une partie de la jeunesse américaine à l’aune de la guerre du Vietnam. Pari réussi, surtout dans l’explosion finale qu’une parenthèse paradisiaque en plein désert n’aura pas suffi à désamorcer. Fort!

Be1 20h45: Insoupçonnable (2 étoiles)

De Gabriel Le Bomin (2009). Avec Charles Berling, Laura Smet.

Le Bomin tisse une espèce d’étrange couple à trois qui n’est pas sans rappeler le cinéma de Chabrol et son analyse mordante de la petite bourgeoisie de province. S’il s’avère moins fort que Chabrol (le dénouement de son film est tout sauf insoupçonnable), le cinéaste parvient toutefois à créer un suspense prenant, aidé en la matière par une mise en scène glaçante comme il faut et par une Laura Smet jouant à merveille les femmes fatales.

Plug RTL 20h00: Splash (2 étoiles)

De Ron Howard (1984). Avec Tom Hanks, Daryl Hannah.

Ron Howard parvient à détourner adroitement par le rire les écueils dans lesquels aurait pu sombrer cette histoire d’amour entre une sirène et un brave humain. Cette comédie romantique originale piquée de jolis moments d’émotion ne fait donc pas "splash!", par la grâce jamais ridicule d’une Daryl Hannah plutôt crédible en créature mi-femme, mi-poisson!

Sur le même sujet
Plus d'actualité