Les meilleurs films du mercredi 6 juillet

Breakfast on Pluto, Un château en enfer, Mémoire effacée, ... Découvrez des extraits vidéos et nos avis sur notre sélection de films diffusés ce mercredi en télé.

37803

La Trois 21h05: Breakfast on Pluto (2 étoiles)

De Neil Jordan (2005). Avec Cillian Murphy, Liam Neeson.

Ce portrait d’un paumé en quête d’amour, balancé entre ambiance glam rock déjantée et combat politique, a tout du trip psyché. Les scènes s’enchaînent, inégales, mais délicieuses: ange sans sexe défini à la recherche éperdue de sa mère à Londres, Kitten multiplie les expériences sexuelles et traverse une vie solitaire recouverte de paillettes. Un film ovni envoûtant, comme Cillian Murphy, son filiforme acteur principal au regard de biche.

Club RTL 22h20: Un château en enfer (2 étoiles)

De Sydney Pollack (1969). Avec Burt Lancaster, Jean-Pierre Aumont.

Hiver 1944. Des militaires américains prennent possession d’un étrange château dans les Ardennes. Bizarre aussi, le maître des lieux, s’attachant à réunir le major Falconer et son épouse pour lui donner un héritier. Une atmosphère onirique flotte sur ce film de guerre d’apparence classique, prétexte pour Pollack à poser des questions essentielles sur l’art, la guerre ou encore la vanité humaine. Inégal, mais fascinant.

La Deux 20h20: Mémoire effacée (1 étoile)

De Joseph Ruben (2004). Avec Julianne Moore, Dominic West.

Telly vit dans le souvenir de Sam, son fils de 8 ans mort dans un accident d’avion… jusqu’au jour où son psychiatre lui annonce qu’elle n’a en réalité jamais eu d’enfant! Disposant de l’épatante Julianne Moore et de moyens considérables qu’il dilapide dans d’ahurissantes poursuites, Ruben s’ingénie à saccager les prémisses captivantes de son film, jusqu’à verser dans le grand-guignolesque.

Be1 20h45: Solomon Kane (1 étoile)

De Michael J. Bassett (2009). Avec James Purefoy, Max von Sydow.

Le XVIe siècle. Solomon Kane possède tout l’attirail du guerrier sauvage: une longue tignasse noire, une dextérité rare dans le maniement de l’arme blanche, mais aussi deux pistolets qui font sa marque de fabrique. Soldat à la solde de l’Angleterre, ce sont des forces démoniaques qu’il va affronter sur les rivages africains. Une heroic fantasy pleine de bruits et de fureur, assumant sa brutalité façon Conan le barbare. Pas très futé, mais efficace.

Sur le même sujet
Plus d'actualité