Les meilleurs films du mercredi 22 juin

Esther, Ça rend heureux, Les rats du désert, ... Découvrez des extraits vidéos et nos avis sur notre sélection de films diffusés ce mercredi en télé.

36806

Be 1 20h45: Esther (2 étoiles)

De Jaume Collet-Serra (2009). Avec Vera Farmiga, Isabelle Fuhrman.

Jaume Collet-Serra revisite un thème pas vraiment neuf: celui d'une gosse adoptée à qui on donnerait le bon Dieu sans confession. Pas de chance pour les heureux parents: la gamine n'est pas vraiment portée à faire joujou avec papa et maman et a tendance à légèrement s'énerver à la moindre contrariété. Du déjà vu, mais la mise en scène rudement bien fignolée, la prestation flippante d'Isabelle Fuhrman et le twist final astucieux rendent l'ensemble convaincant.

La Trois 21h05: Ça rend heureux (2 étoiles)

De Joachim Lafosse (2006). Avec Fabrizio Rongione, Kris Cuppens.

L’idée de tourner un film sur un film n’est évidemment pas neuve, mais c’est avec une bonne humeur communicative que Joachim Lafosse nous livre une drôle d’autobiographie, fictive et réelle à la fois, dans laquelle les personnages principaux sont des chômeurs. Ceux-ci nous décrivent une tranche de société qui n’a rien de fictif, en nous conviant à un making of des plus folkloriques sur un plateau où règne un joyeux foutoir.

Club RTL 22h35: Les rats du désert (2 étoiles)

De Robert Wise (1953). Avec Richard Burton, James Mason.

En 1941, alors que Rommel tient sa victoire sur les troupes britanniques, un petit bataillon de soldats australiens compose un obstacle inattendu. Robert Wise, connu pour son soin du détail, dresse une reconstitution rigoureuse et spectaculaire dans laquelle James Mason retrouve le rôle de Rommel, après sa prestation dans Le renard du désert d'Hathaway. Tous les ingrédients du genre trouvent leur place dans ce film de guerre efficace.

Arte 14h45: Vous êtes de la police? (1 étoile)

De Romuald Beugnon (2006). Avec Jean-Pierre Cassel, Jean-Claude Brialy.

Triste hasard du destin, Jean-Pierre Cassel et Jean-Claude Brialy ont quitté la scène pour toujours à un mois d’intervalle, en 2007. C’est peut-être en guise d’ultime clin d’œil qu’ils incarnent, pour leur dernier rôle, deux vieux papys en maison de retraite lancés dans une enquête policière à la Agatha Christie. Trop semblable à Cortex, sorti quelques mois auparavant avec André Dussollier, le film est sauvé de l’ennui par ses deux interprètes.

Sur le même sujet
Plus d'actualité