Les meilleurs films du lundi 30 juin

Chaque jour, un spécialiste du cinéma de Moustique sélectionne les films à voir et à revoir. Au programme de ce lundi, les bandes-annonces, critiques et étoiles de:

  • La vie d’une autre
  • Destination finale 3
  • La ligne verte
  • La relève

1132123

La vie d’une autre [2*]

LA UNE 20H20 

De Sylvie Testud (2012). Avec Juliette Binoche, Mathieu Kassovitz.

Une femme se réveille auprès de son mari qu’elle aime comme au premier jour. Sauf que 15 ans ont passé, sans qu’elle s’en rende compte, et son homme est prêt à partir. Ce drame amoureux, mené avec délicatesse par Sylvie Testud, est desservi par une Binoche en roue libre et un scénario amidonné. Heureusement, il y a Kassovitz, sobre et émouvant jusqu’aux larmes.

 

 

Destination finale 3 [2*]

AB3 20H05 

De James Wong (2006). Avec Mary Elizabeth Winstead, Ryan Merriman.

Wong reprend les manettes de cette série horrifique où l’humour est noir et où le serial killer est la Mort elle-même. Après une séquence initiale choc dans un grand huit, la Faucheuse poursuit de sa vindicte les vilains chanceux qui lui ont fait le coup de survivre. Jusque dans un salon de bronzage où deux filles finissent cuites à point dans leurs tubes à U.V.! Clin d’œil aux cinéphiles: les noms de famille des personnages sont des hommages à quelques gloires du cinéma d’horreur: Lewis Romero, Kevin Fischer

 

La ligne verte [2*]

CLUB RTL 20H25 

De Frank Darabont (1999). Avec Tom Hanks, Michael Clarke Duncan.

Un ancien garde pénitentiaire raconte les exécutions auxquelles il assista durant les années 30. Et sa rencontre avec un colosse noir aux pouvoirs magiques, accusé à tort d’un double meurtre. Une adaptation vibrante et humaine d’un roman de Stephen King, où, par-delà les barreaux sales, ne subsiste que la poésie.

 

 

La relève [2*]

FRANCE 3 22H50 

De Clint Eastwood (1990). Avec Clint Eastwood, Charlie Sheen.

Après avoir perdu son partenaire dans une fusillade, un flic dur à cuire se voit assigner une recrue naïve. Cet Eastwood mineur n’en demeure pas moins un policier de bonne facture, offrant quelques confrontations pas piquées des hannetons entre la bleusaille et le vieux briscard. C’est dans son tempérament un peu masochiste que le réalisateur de Million Dollar Baby fait encore la différence. Comme dans cette scène où il s’amuse à saccager son image, séquestré par une furie à l’appétit sexuel débordant!

Sur le même sujet
Plus d'actualité