Les meilleurs films du 9 décembre 2013

Chaque jour, retrouvez le meilleur des films diffusés avec les bandes-annonces et la cote de chacun de ceux-ci. Aujourd'hui, Millenium, Polly et moi, Coup de Coeur et XXX. Bon moment TV.

996430

Millénium: les hommes qui n’aimaient pas les femmes [3*]

LA UNE 20H20

De David Fincher (2011). Avec Daniel Craig, Rooney Mara.

Deux ans après une adaptation suédoise très réussie du roman de Stieg Larsson, c'est au tour des Américains de s'y coller. Et on peut compter sur la maîtrise totale de David Fincher pour imprégner son film d'une atmosphère glauque à souhait. Si Rooney Mara n'arrive pas – forcément – à faire oublier l'extraordinaire Noomi Rapace (de la version scandinave), Daniel Craig apporte à ce thriller stylé sa présence envoûtante.

XXX [2*]

CLUB RTL 20H25

De Rob Cohen (2002). Avec Vin Diesel, Asia Argento.

Rob Cohen et Vin Diesel, c’était déjà un tandem qui roulait au super dans Fast And Furious. Le duo embraie plein tube avec ce thriller d’action hyper-tonique dont on pouvait craindre le pire, mais qui se révèle joliment calibré pour les amateurs d’action. Un montage bien fignolé sans aucun temps mort, ainsi que des effets spéciaux et une bonne dose d’humour permettent de faire oublier la minceur du scénario. 

Coup de cœur [2*]

ARTE 22H20

De Francis Ford Coppola (1982). Avec Frederic Forrest, Raul Julia.

Juste après Apocalypse Now, Coppola a sans doute ressenti un besoin de légèreté en tournant ce Coup de cœur qui, hélas pour lui, n'en fut pas un pour le public. L'échec commercial retentissant coula d'ailleurs son studio, engloutissant les sommes considérables investies dans les décors. Pourtant, cette romance musicale et stylisée mérite d'être redécouverte aujourd'hui pour son esthétique audacieuse.

Polly et moi [1*]

AB3 20H05

De John Hamburg (2004). Avec Ben Stiller, Jennifer Aniston.

Enième histoire de couple que tout sépare mais qui ne peut s'empêcher de s'unir, Polly et moi est en tout point conforme à la vie de son héros: prévisible jusque dans le moindre détail. Il est clair que ce n'est pas la profondeur de la relation amoureuse qui compte ici, mais bien les situations comiques qui en découlent. A ce jeu, Ben Stiller se sent très à l'aise, au contraire d'une Jennifer Aniston charmante mais bien trop empruntée.

Sur le même sujet
Plus d'actualité