Les meilleurs films du 7 mars 2014

Chaque jour, retrouvez la sélection des films du jour, les critiques et les bandes-annonces:

  • Les Grandes Vacances
  • Be Cool
  • Tintin et le mystère de la Toison d'Or
  • Une vie de chat

1052022

Une vie de chat [3*]

LA TROIS 22H40

D’Alain Gagnol, Jean-Loup Felicioli (2010). Avec les voix de Bruno Salomone, Dominique Blanc.

Chat alors, que ce minet cache bien son jeu! Le jour, il vit avec Zoé, fille d’une commissaire de police. La nuit, il rôde sur les toits avec un cambrioleur. Jouant un étonnant tour d’ombres et de lumières, ce dessin animé félin ne se regarde pas qu’avec des yeux d’enfant. Combinant une animation à la fois traditionnelle et infiniment inventive avec le polar social, voilà un dessin animé à la griffe sacrément singulière.

Tintin et le mystère de la Toison d’or [2*]

CLUB RTL 20H25

De Jean-Jacques Vierne (1961). Jean-Pierre Talbot, Georges Wilson.

On est loin de l’extraordinaire adaptation de Spielberg en motion capture. Oui, mais… il faut bien se rendre compte que Vierne fait le plus beau des cadeaux aux lecteurs d’Hergé lorsqu’il déniche en 1961 Jean-Pierre Talbot, jeune instituteur à la ressemblance troublante avec Tintin. Peu importe l’indigence du scénario de cette Toison d’or, les fans sont aux anges. Avec l’impression au bout de cette aventure naïve au charme désuet d’avoir enfin touché leur idole du bout des doigts!

Be Cool [2*]

LA DEUX 20H35

De F. Gary Gray (2005). Avec John Travolta, Uma Thurman.

Travolta reprend le rôle de Chili Palmer, brillant truand qu’il avait incarné dans Get Shorty. L’intrigue, inexistante, n’est que prétexte à voir évoluer une impayable galerie de personnages déjantés et crétins dans un film en exacte adéquation avec son titre: mettez les pieds sur le divan, c’est le moment de la décontraction!

Les grandes vacances [2*]

LA UNE 20H50

De Jean Girault (1967). Avec Louis de Funès, Olivier de Funès.

Son fils ayant échoué au bac, Charles Bosquier l’envoie étudier en Angleterre. Mais l’ado reste en France et se fait remplacer par un camarade. Plus gros succès du box-office français de l’année 67, le film repose entièrement sur les épaules de Fufu, tordant en irascible directeur d’internat. Et sur une scène de repas excellente, qui voit un de Funès visiblement écœuré dire devant une improbable tambouille anglaise: "Mmmh, délicious! Mange, mon fils, mange!"

Sur le même sujet
Plus d'actualité