Les meilleurs films du 7 janvier 2014

Chaque jour, retrouvez le meilleur des films diffusés avec les bandes-annonces et la cote de chacun de ceux-ci. Aujourd'hui, L'Emprise, le tour du monde en 80 jours, l'intrus et (n)iemand. Bon moment télé.

1012214

Le tour du monde en 80 jours [2*]

CLUB RTL 20H25

De Frank Coraci (2003). Avec Jackie Chan, Steve Coogan.

Après la célèbre adaptation des années 50 avec David Niven, Frank Coraci remet Jules Verne au goût du jour pour une nouvelle mouture du Tour du monde en 80 jours. Mais cette production Disney s'ingénie à ne surtout pas adopter un look trop contemporain: couleurs criardes, ton naïf et un brin démodé… Ce choix débouche sur un objet pour le moins pittoresque, dans lequel les caméos de nombreuses stars contribuent à rendre le périple des plus agréables à suivre.

L'intrus [2*]

La Deux 20h25

De Harold Becker (2001). Avec John Travolta, Vince Vaughn.

Passé inaperçu dans la filmo de John Travolta, Domestic Disturbance constitue pourtant un thriller des plus honorables. D'autant plus qu'il présente de prime abord tous les aspects d'un drame sur les relations difficiles entre un jeune garçon, son père et son beau-père, avant de virer vers le suspense de façon impromptue. L'atmosphère un rien bucolique et hors du temps d'une petite ville de province ajoute un certain cachet à l'ensemble.

(N)iemand [2*]

La Trois 21h05

De Patrice Toye (2007). Avec Frank Vercruyssen, Sara De Roo.

Avoir envie de tout quitter du jour au lendemain pour recommencer une nouvelle vie… Cette belle réflexion sur le temps qui passe et les bilans de l'existence, Patrice Toye la développe dans ce conte doux-amer en trois actes dont le message qui s'inscrit en filigrane est que, décidément, l'herbe n'est jamais vraiment beaucoup plus verte ailleurs. Si le style choisi – entre onirisme et réalisme social – a de quoi déconcerter, le propos ne laisse pas indifférent.

L'emprise [2*]

CLUB RTL 22H35

De Sidney J. Furie (1981). Avec Barbara Hershey, Ron Silver.

Tiré d'une nouvelle elle-même basée sur une histoire plus ou moins authentique, L'emprise remplit largement sa mission en termes d'effroi. Car le scénario – une femme agressée sexuellement par une entité invisible – permet d'installer un climat redoutable pour le spectateur. Ce dernier se retrouve en effet à la fois voyeur et témoin impuissant de faits paranormaux particulièrement flippants. Barbara Hershey endosse son rôle avec une belle conviction.

Sur le même sujet
Plus d'actualité