Les meilleurs films du 7 décembre 2013

Chaque jour, retrouvez le meilleur des films diffusés avec les bandes-annonces et la cote de chacun de ceux-ci. Aujourd'hui, Le monde fantastique d'Oz, Laura, Tu peux garder un secret? et la vengeance par le feu. Bon moment TV

996132

Laura [3*]

TCM 20H40

De Otto Preminger (1944). Avec Gene Tierney, Dana Andrews.

Un inspecteur mène l'enquête sur le meurtre d'une jeune femme à la beauté envoûtante. Deux suspects: son pygmalion et le play-boy qu'elle s'apprêtait à épouser. Dans ce grand film noir, Preminger brouille les pistes, rendant l'intrigue secondaire pour mieux s'attarder sur les relations entre les personnages, mais aussi pour mieux manipuler le spectateur à mi-parcours, dans une séquence se situant habilement entre rêve et réalité.

Le monde fantastique d'Oz [2*]

BE 1 20H55

De Sam Raimi (2013). Avec James Franco, Mila Kunis.

Nouveau retour dans le monde merveilleux d'Oz, cette fois sous la houlette de Sam Raimi qui propose un prequel à l'inoubliable version de 1939 avec Judy Garland. Mais le formidable film de Victor Fleming n'est décidément pas près d'être surpassé. Car si les effets numériques très réussis s'emploient à restituer au mieux la féerie de cet univers magique, l'intrigue, elle, demeure trop peu emballante pour livrer un résultat à la hauteur des attentes.

La vengeance par le feu [2*]

FRANCE 4 22H45

De David Barrett (2012). Avec Josh Duhamel, Bruce Willis.

Voilà un thriller à l'affiche assez trompeuse qui met Bruce Willis à même niveau que Josh Duhamel et Rosario Dawson, alors que l'acteur n'a en réalité qu'un second rôle. Crainte des producteurs, sans doute, que le produit ne se vende pas bien. Pourtant, même s'il est assez conventionnel, le film constitue une bonne surprise en forme de course-poursuite haletante portée par un casting convaincant et de bons rebondissements.

Tu peux garder un secret? [1*]

LA UNE 15H35

D'Alexandre Arcady (2008). Avec Pierre Arditi, Juliette Arnaud.

Avec son scénario typique d'une comédie boulevardière, le film d'Arcady aurait pu déboucher sur une belle petite satire de la vie en entreprise et de toutes les rumeurs qui y bourdonnent à longueur de temps, se faufilant d'un couloir à l'autre. Mais si un peu de drôlerie émerge, ce vaudeville force parfois exagérément le trait, sans doute pour masquer un manque d'inspiration.

Sur le même sujet
Plus d'actualité