Les meilleurs films du 6 octobre 2013

La sélection de films pour ce dimanche et les bandes-annonces:

  • Public Enemies
  • Prête-moi ta main
  • Royal Affair
  • Mille Milliards de Dollars

954027

Public Enemies [3*]

FRANCE 4 20H45

De Michael Mann (2009). Avec Johnny Depp, Christian Bale.

Mann signe un brillant film noir ainsi qu’une belle reconstitution de l’Amérique des années 30, sur fond de Dépression et de lutte inégale contre le banditisme. La sensation d’admiration malsaine envers des truands roublards et imaginatifs, élevés au rang de Robin des Bois modernes, se voit transposée à l’écran avec talent, nous faisant ainsi balancer constamment entre empathie envers le personnage – un brillant Johnny Depp – et rejet.

Prête-moi ta main [3*]

TF1 20H50

D'Eric Lartigau (2006). Avec Charlotte Gainsbourg, Alain Chabat.

L’union arrangée entre les deux héros de Prête-moi ta main débouche sur de nombreux moments irrésistibles distillés par un Chabat en pleine forme. L’acteur se voit parfaitement secondé par une famille pittoresque – menée par la regrettée Bernadette Lafont – et surtout par la délicieuse Charlotte Gainsbourg, qui prouve ici qu’elle excelle tout autant dans le registre de la comédie. Un faux couple auquel on dit oui sans hésiter.

Royal Affair [3*]

BE 1 20H55

De Nikolaj Arcel (2012). Avec Mads Mikkelsen, Alicia Vikander.

De prime abord, un drame dont l'action de déroule au 18e siècle à la cour du Danemark, à l'aube des révolutions qui s'annoncent, peut sembler rébarbatif. Mais ce serait sous-estimer l'excellent cinéma scandinave: Nikolaj Arcel parvient à rendre captivante d'un bout à l'autre cette page d'histoire méconnue qu'il revisite avec l'aide d'un brillant casting. Mads Mikkelsen et le jeune Mikkel Boe Følsgaard se livrent à une confrontation grandiose.

Mille milliards de dollars [2*]

ARTE 20H45

D'Henri Verneuil (1981). Avec Patrick Dewaere, Michel Auclair.

"C'est un peu trop commode de rendre les multinationales responsables de toutes les difficultés économiques du monde!" La réplique a trente ans, mais le film de Verneuil n'a pas perdu de son actualité, malgré une mise en scène un peu datée. Sur le thème de la mondialisation naissante – incarnée ici par Mel Ferrer en grand patron implacable – et sur fond de conspiration de grande envergure, le film permet à Dewaere de livrer une nouvelle excellente prestation.

Sur le même sujet
Plus d'actualité