Les meilleurs films du 6 janvier 2014

Chaque jour, retrouvez le meilleur des films diffusés avec les bandes-annonces et la cote de chacun de ceux-ci. Aujourd'hui, GoldenEye, futures vedettes, Rambo et L'âge d'homme… maintenant ou jamais. Bon moment TV.

1011660

GoldenEye [3*]

LA DEUX 20H25

De Martin Campbell (1995). Avec Pierce Brosnan, Famke Janssen.

Après un intermède de six ans, James Bond revient sous les traits de l'irrésistible Pierce Brosnan qui, coincé sur la série Remington Steele, avait dû renoncer au rôle en 1986. Bye-bye la guerre froide: l’URSS n’est plus qu’un souvenir et 007 se découvre de nouveaux ennemis, parmi lesquels une affolante Famke Janssen qui réserve une surprise peu réjouissante à tous ceux qui passent entre ses jambes! Suspense, humour et action soutenue: Mister Bond a de bien beaux restes.

Rambo [2*]

AB3 20H05

De Ted Kotcheff (1983). Avec Sylvester Stallone, Richard Crenna.

On retient essentiellement de Stallone ses compositions en tant que montagne de muscles aux méthodes expéditives. Rambo n'échappe pas à la règle, alors que ce premier épisode met pourtant en lumière les difficultés d'un ancien du Vietnam à se réadapter à la vie civile. Le pétage de plombs et la traque musclée qui s'ensuivent, s'ils réservent leur lot de scènes d'action, montrent aussi les blessures d'un homme meurtri, paumé en pleine Amérique reaganienne.

Futures vedettes [2*]

TV5MONDE 21H00

De Marc Allégret (1955). Avec Jean Marais, Brigitte Bardot.

Futures vedettes n’est pas resté gravé dans les mémoires des cinéphiles, mais il porte pourtant particulièrement bien son titre! Car entre Brigitte Bardot en tout début de carrière – dont le personnage se voit d’ailleurs promettre un grand avenir – et un certain Guy Bedos dans sa première apparition au cinéma, le film constitue aujourd’hui une belle curiosité. Même si son style peut paraître assez désuet et éloigné de la nouvelle vague qui approche.

 

L'âge d'homme… maintenant ou jamais [2*]

La Une 22h10

De Raphaël Fejtö (2007). Avec Romain Duris, Aïssa Maïga.

Romain Duris n'a pas fait que croiser Raphaël Fejtö sur les bancs de l'école: il a également tourné dans les deux films que celui-ci a réalisés jusqu'à présent. Parfaitement à l'aise dans la peau d'un éternel adolescent, l'acteur évolue dans un alignement de vignettes amusantes, dont le seul but semble être d'explorer les états d'âme du héros sur le point de se séparer de sa compagne. Un récit parfois superficiel mais qui ne manque pas de tonus.

Sur le même sujet
Plus d'actualité