Les meilleurs films du 5 novembre 2013

Chaque jour, Moustique vous propose sa sélection de films et les bandes-annonces pour une soirée télé réussie:

  • Minuit à Paris
  • Marathon Man
  • La comtesse
  • Un prince à New York

973561

Marathon Man [4*]

TCM 20H40

De John Schlesinger (1976). Avec Dustin Hoffman, Laurence Olivier.

Schlesinger signe un thriller asphyxiant, mettant en scène, à la manière de Hitchcock, un jeune innocent aux prises avec un monde qui le dépasse et qui l’essouffle. Car si Babe Levy court sans cesse, ce n’est pas seulement pour se préparer au marathon. Mais pour échapper à des agents d’une obscure organisation gouvernementale, et surtout à un ancien criminel nazi chasseur de trésors. Un film passionnant tenant son point d’orgue dans une terrifiante scène de dentisterie entre les formidables Laurence Olivier et Dustin Hoffman.

La comtesse [3*]

BE1 20H55

De Julie Delpy (2010). Avec Julie Delpy, Anamaria Marinca.

Comédienne atypique, Julie Delpy s’est aussi révélée une cinéaste ambitieuse. Elle le prouve dans ce portrait à la fois dérangeant et humaniste adapté d’un fait divers historique glaçant: la dégringolade meurtrière d’une authentique comtesse hongroise du XVIIe siècle devenue folle après un échec amoureux.

Minuit à Paris [3*]

LA UNE 21H05

De Woody Allen (2011). Avec Owen Wilson, Rachel McAdams.

Le célèbre myope du cinéma convie dans cette jolie love story deux de ses marottes: la puissance du fantasme et son amour sans borne pour la capitale française. Ce fantasme, c’est un homme qui se rêve écrivain, et qui chaque nuit à minuit remonte le temps pour côtoyer ses idoles littéraires dans un Paris sublimé en belle carte postale des années 20. Allen filme un poème nostalgique et scintillant qui donne toutes ses lettres de noblesse au 7e art, nous rappelant avec simplicité et talent que le cinéma est le plus beau des mensonges.

Un prince à New York [1*]

AB3 20H05

De John Landis (1988). Avec Eddie Murphy, Don Ameche.

Même équipe que pour le génial Un fauteuil pour deux, du même John Landis. Mais cette histoire de prince africain s’envolant à New York pour trouver la femme de sa vie s’avère plus politiquement correcte. On peut toutefois compter sur Murphy, à l’époque très en forme, pour décrocher quelques bons rires bienvenus

Sur le même sujet
Plus d'actualité