Les meilleurs films du 5 février 2014

Chaque jour, retrouvez le meilleur des films diffusés avec les bandes-annonces et la cote de chacun de ceux-ci. Aujourd'hui:

  • Je préfère qu'on reste amis
  • Une séparation
  • Hannibal
  • Versailles

1031004

Une séparation [4*]

Arte 20h50

D’Asghar Farhadi (2011). Avec Leila Hatami, Peyman Moadi.

Quitté par sa femme, Nader engage une aide-soignante pour s’occuper de son père malade. Multi-primé, ce bijou de film apparaît comme le summum d’un cinéaste iranien qui n’a de cesse de filmer les frontières mouvantes de son pays. Magnifique film sur les contradictions humaines, Une séparation insiste sur la multiplicité des points de vue de ses personnages en souffrance pour montrer qu’il n’existe pas de vérité unique. Car bien au-delà de la seule réalité iranienne, le film pose des questions universelles sur la morale, la justice, l’honneur… laissant à chacun de ses spectateurs le choix d’y répondre par lui-même. Fascinant!

Versailles [2*]

France 4 22h30

De Pierre Schoeller (2008). Avec Guillaume Depardieu, Judith Chemla.

Damien vit reclus dans le bois de Versailles. Un jour, il rencontre Nina, qui repart aussitôt, lui laissant sur les bras son fils Enzo. L’un des grands derniers rôles de Guillaume Depardieu. C’est lui qui fait tout le film: grand corps vibrant, yeux pénétrants, présence animale… il donne à ce drame sensible sur les laissés-pour-compte une intensité ravageuse.

Hannibal [2*]

Club rtl 20h25

De Ridley Scott (2000). Avec Anthony Hopkins, Julianne Moore.

Hannibal Lecter hante toujours les nuits de l’agent Starling alors qu’un milliardaire défiguré promet un paquet d’argent à qui repérera le criminel. Le film ne souffre pas la comparaison avec le Silence des agneaux, mais n’en demeure pas moins un thriller angoissant, dont le scénario retors et la mise en scène intelligente nous chavirent le cœur. Et Hopkins est toujours admirablement inquiétant.

Je préfère qu’on reste amis [2*]

France 4 20h45

D’Olivier Nakache, Eric Toledano (2005). Avec Gérard Depardieu, Jean-Paul Rouve.

Comme pour leur touchant Intouchables, Toledano et Nakache dessinent le portrait d’une amitié imprévisible entre deux hommes qu’apparemment tout oppose, mais que la recherche de l’âme sœur va réunir. Depardieu et Rouve sont les Stradivarius de cette comédie qui file une joie de vivre instantanée.

Sur le même sujet
Plus d'actualité