Les meilleurs films du 5 août 2014

Chaque jour, Moustique sélectionne les films à voir ou à revoir. Au programme de ce mardi, les bandes-annonces, critiques et étoiles de :

  • Qui a peur de Virginia Woolf?
  • Créance de sang
  • Les Apaches
  • Adieu blaireau

1155755

Qui a peur de Virginia Woolf? [3*]

TCM 20H40

De Mike Nichols (1966). Avec Elizabeth Taylor, Richard Burton.

Quel autre couple que celui formé par Liz Taylor et Richard Burton aurait pu mieux incarner une crise conjugale de l'ampleur de celle qui secoue le film? L'affrontement chaotique de ces deux monstres sacrés, alors mariés à la ville, se déroule dans un lieu confiné, ce qui le rend d'autant plus étouffant. Les choix audacieux et les cadrages serrés de Mike Nichols viennent compléter la réussite de ce drame puissant.

Créance de sang [2*]

LA DEUX 20H25

De Clint Eastwood (2002). Avec Clint Eastwood, Jeff Daniels.

Parallèlement à sa carrière prolifique d'acteur, Clint Eastwood a également une longue filmographie en tant que réalisateur. Si Créance de sang occupe une place mineure dans cette liste, il constitue malgré tout un honnête polar. Certes, l'intrigue ne réserve guère de surprises, mais la quête inlassable de la vérité que poursuit le héros malgré son handicap suffit à tenir en haleine.

Les Apaches [2*]

BE1 20H55

De Thierry de Peretti (2013). Avec Aziz El Haddachi, François-Joseph Cullioli.

Pas sûr que l'image de la Corse se soit améliorée grâce aux Apaches, mais il faut reconnaître à son réalisateur, très actif au théâtre, un réel talent de metteur en scène pour son passage au grand écran. Tout autant drame social que teen movie, le film permet à de jeunes acteurs amateurs d'exprimer leurs qualités de jeu au fil d'un récit très tendu qui apporte un contraste subtil avec les splendides paysages de l'île de Beauté.

Adieu blaireau [1*]

TF1 2H55

De Bob Decout (1985). Avec Philippe Léotard, Annie Girardot.

Avec seulement deux longs métrages à son actif, Bob Decout n'a pas été un réalisateur très prolifique. L'homme restera surtout connu pour avoir été le compagnon d'Annie Girardot et se verra reprocher d'avoir entraîné l'actrice dans des choix de carrière plutôt foireux. De fait, cet Adieu blaireau à réserver aux noctambules s'avère fort décousu, mais la prestation de Philippe Léotard et de la toute jeune Juliette Binoche sauve les meubles.

Sur le même sujet
Plus d'actualité