Les meilleurs films du 4 novembre 2013

Chaque jour, nous vous proposons notre sélection de films et leurs bandes-annonces. Ce lundi:

  • Crazy, Stupid, Love
  • Incassable
  • Pirates des Caraïbes 2: le secret du coffre maudit
  • The Big Lebowski

972801

The Big Lebowski [4*]

ARTE 20H50

De Joel Coen, Ethan Coen (1998). Avec Jeff Bridges, John Goodman.

Un roi de la paresse qui passe son temps à boire des verres et jouer au bowling avec ses potes déjantés est menacé par des prêteurs sur gage. Mais c’est une méprise… Comment parler de ce film frappadingue, décalé jusqu’à l’éclat de rire ininterrompu, et serti de dialogues étincelants comme: "Avec des amis pareils, pas besoin d’ennemis"? Le mieux, c’est assurément de le voir… pour y croire!

[YOUTUBE_cd-go0oBF4Y]

Pirates des Caraïbes 2: Le secret du coffre maudit [3*]

CLUB RTL 20H25

De Gore Verbinski (2006). Avec Johnny Depp, Orlando Bloom.

Ce deuxième épisode des mésaventures de Jack Sparrow (sorte de bouillonnant et improbable mélange entre Errol Flynn, Chaplin et… Keith Richards, concocté par l’extraordinaire Johnny Depp) est encore plus "spitant", drôle, délirant et grisant que le premier Pirate des Caraïbes. Jouant à fond sur l’imaginaire marin, il est plus sombre aussi: Jack est cette fois confronté à Davey Jones, un fantôme tentaculaire repoussant à qui il a vendu son âme en échange du Black Pearl!

[YOUTUBE_ielXBbGgUgo]

Incassable [2*]

AB3 20H05

De M. Night Shyamalan (2000). Avec Bruce Willis, Samuel L. Jackson.

David sort miraculeusement indemne d’une catastrophe ferroviaire dont il est le seul survivant. Il n’a pas la moindre égratignure! Il est alors contacté par un amateur de comics qui prétend détenir l’explication de cet étrange phénomène. Construit à la manière d’un puzzle et imbriquant à merveille l’univers de la BD, Incassable dévoile peu à peu ses mystères autour d’un Bruce Willis parfait dans la recherche éperdue de sa véritable identité.

[YOUTUBE_lzP2lYSMcPc]

Crazy, Stupid, Love [2*]

LA UNE 20H20

De John Requa, Glenn Ficarra (2011). Avec Steve Carell, Ryan Gosling.

Cal pensait mener une vie parfaite, jusqu’au jour il apprend que sa femme Emily le trompe. Etonnant de voir le héros taiseux de Drive jouer le serial lover, professeur en séduction pour un Carell dépité. Irrésistible dans le rôle du beau, Ryan Gosling n’est pas la seule surprise de cette comédie romantique qui emprunte avec une égale réussite les voies de l’humour et de la gravité.

[YOUTUBE_8iCwtxJejik]

Sur le même sujet
Plus d'actualité