Les meilleurs films du 4 juin 2014

Chaque jour, un spécialiste cinéma de Moustique sélectionne les films à voir ou à revoir. Au programme, bandes-annonces, critiques et étoiles.

Ce mercredi:

  • Mystic River
  • Buried
  • 127 heures
  • Le jour le plus long

1115210

Mystic River [3*]

LA DEUX 20H05

De Clint Eastwood (2003). Avec Tim Robbins, Sean Penn.

Le corps d’une gamine est découvert dans une fosse. C’est le départ de cette adaptation par Eastwood de l’excellent roman de Lehane. Et fidèle à sa réputation, le cinéaste laisse de côté l’action pour interroger avec une grâce et une force folles la part de ténèbres de ses personnages. Fascinant!

127 heures [3*]

FRANCE 4 20H45

De Danny Boyle (2011). Avec James Franco, Amber Tamblyn.

Un aventurier un peu chien fou fait une chute dans un canyon et se retrouve le bras coincé sous un énorme rocher. Partant de l’histoire vraie de l’alpiniste Aron Ralston, Boyle réalise un passionnant thriller immobile, à la mise en scène nerveuse et diablement inventive. Ne quittant cette crevasse que lors de quelques flash-back, on est scotché, suspendu au moindre geste d’un hallucinant Franco prêt à tout pour s’en sortir. Mais complice aussi d’un réalisateur qui ose railler la stupidité de son personnage.

Buried [3*]

FRANCE 4 22H30

De Rodrigo Cortés (2010). Avec Ryan Reynolds, Robert Paterson.

On a un peu vite cantonné Ryan Reynolds à l’étiquette d’ex-mari de Scarlett Johansson. Si l’acteur a joué dans des bides (Green Lantern), il vient de s’illustrer à Cannes dans le film Captives d’Atom Egoyan. Et avant cela, il réalisait l’impossible avec Buried: tenir le spectateur en haleine, seul quasi tout le film, enfermé dans une boîte elle-même enfouie dans le sol irakien! Une sacrée performance d’acteur pour un thriller alliant des bouffées d’angoisse et une audacieuse satire politique.

Le jour le plus long [2*]

CLUB RTL 20H25

D’Andrew Marton, Bernhard Wicki, Ken Annakin (1962). Avec John Wayne, Robert Mitchum.

Le producteur Darryl Zanuck s’est dépensé sans compter pour faire revivre cette journée de juin 1944. En effet, trois réalisateurs, des milliers de figurants, une distribution internationale et de multiples conseillers militaires ont contribué à cette œuvre gigantesque au souci constant de réalisme. Un film énorme, mais pesant. Et dépassé depuis que Spielberg est passé par là avec son soldat Ryan.

Sur le même sujet
Plus d'actualité