Les meilleurs films du 4 avril 2014

Chaque jour, un spécialiste cinéma de Moustique sélectionne les films à voir ou à revoir pendant la soirée. Résumé, critique, étoiles et bande-annonce sont proposés pour chacun des films à l'affiche.

Ce vendredi:

  • Wall-E
  • Hitch, expert en séduction
  • La cage dorée
  • L'âge de raison

1072342

Wall-E [4*]

CLUB RTL 20H25

D’Andrew Stanton (2008). Avec les voix de Philippe Bozo, Marie-Eugénie Maréchal.

Ce dessin animé magnifique s’offre une ouverture extrêmement audacieuse: 30 minutes sans la moindre parole où un petit robot fait de bric et de broc erre sur une Terre abandonnée par les hommes, pour continuer son travail de ramassage d’ordures. Ce petit héros a une présence phénoménale, au burlesque poétique, qui ne laisse pas de côté les enfants. Tout est dit, sans mot: la tristesse des rêves oubliés, l’émotion du souvenir sentimental, la poésie déglinguée d’un monde laissé à lui-même. Le reste n’est que divertissement brillantissime au sous-texte écologique franchement pas bébête.

Hitch, expert en séduction [2*]

AB3 20H05

D’Andy Tennant (2005). Avec Will Smith, Eva Mendes.

Coach de l’amour, Hitch est la réponse idéale aux mâles congénitalement coincés pour emballer la femme de leurs rêves en deux temps, trois mouvements… La misère affective méritait un traitement plus corrosif et, ô surprise, le cool et euphorisant Will Smith se fait voler la vedette par l’inconnu K. James, crevant en nounours pataud.

La cage dorée [2*]

BE1 20H55

De Ruben Alves (2012). Avec Joaquim de Almeida, Rita Blanco.

Concierges dans un grand immeuble parisien, les Ribeiro ne ménagent pas leur peine pour se rendre utiles à tous et se payer leur petit appartement. Mais alors qu’après 30 ans de service, ils sont enfin intégrés, ils héritent d’une maison dans leur Portugal natal. La communauté portugaise de Paris est enfin mise à l’honneur par le cinéma hexagonal à travers cette petite comédie inégalement jouée, mais qui ne manque ni de piquant, ni de rire, ni de cœur.

L’âge de raison [1*]

LA UNE 20H50

De Yann Samuell (2010). Avec Sophie Marceau, Jonathan Zaccaï.

Margaret, femme d’affaires, reçoit le jour de ses 40 ans une lettre qu’elle s’était écrite à 7 ans, l’âge de raison. Si son questionnement sur les rêves d’enfant touche parfois juste, Samuell ne parvient pas à réitérer la poésie mélancolique et la grâce évidente de son superbe Jeux d’enfants. Dommage pour nous. Et pour Marceau.

Sur le même sujet
Plus d'actualité