Les meilleurs films du 31 octobre 2013

Notre sélection de films pour ce jeudi et les bandes-annonces:

  • Un Indien dans la Ville
  • Les Schtroumpfs
  • L'Homme aux Deux Cerveaux
  • Quatre Mariages et un Enterrement

972133

4 mariages et un enterrement [3*]

La Une 14h45

De Mike Newell (1994). Avec Hugh Grant, Andie MacDowell.

Ce petit régal de comédie romantique déborde d’un humour british des plus savoureux, imprégnant le film tout entier de fraîcheur et de légèreté. Mais loin d’un récit tout sucre tout miel, le scénario ne se prive pas de décocher de nombreuses flèches ironiques à l’institution du mariage, par le biais de dialogues et de situations souvent hilarants. Tout en amenant une belle réflexion sur la vie, l’amour et la mort.

L’homme aux deux cerveaux [2*]

LA UNE 10H20

De Carl Reiner (1983). Avec Steve Martin, Kathleen Turner.

Histoire de bien commencer cette journée de veille de Halloween, La Une programme cette parodie tordante des films d'horreur dans laquelle défilent tour à tour des savants fous, des monstres gratinés et des expériences scientifiques tout aussi saugrenues les unes que les autres. Le tout malaxé avec une énergie drolatique par un Steve Martin dans le rôle de l'impayable (et imprononçable) professeur Hfurhuhurr.

Les Schtroumpfs [2*]

RTL-TVI 20H25

De Raja Gosnell (2011). Avec Hank Azaria, Neil Patrick Harris.

Les petits êtres bleus du génial Peyo ont parcouru un fameux chemin depuis 1958. La preuve: les voilà propulsés en plein cœur de New York pour des aventures dans le monde réel où ils auront besoin d'une bonne dose de salsepareille pour côtoyer ces drôles de Schtroumpfs que sont les humains. Pas de quoi fouetter un Azraël dans ce récit, mais les gosses adoreront les schtroumpferies de ces personnages truculents.

Un Indien dans la ville [1*]

FRANCE 3 20H45

D'Hervé Palud (1994). Avec Thierry Lhermitte, Patrick Timsit.

Gros succès dans les salles à l'époque, Un Indien dans la ville repose pourtant sur une histoire des plus mince et un jeune héros dont l'accoutrement ridicule en plein Paris est totalement invraisemblable. Hormis les quelques gags amusants générés par la présence de Timsit, il faut donc voir dans ce choc des cultures ainsi que dans la critique de notre société trop pressée les principales raisons du succès de cette comédie sans prétention.

Sur le même sujet
Plus d'actualité