Les meilleurs films du 30 octobre 2013

Notre sélection de films pour ce mercredi soir et les bandes-annonces:

  • Iznogoud
  • Porco Rosso
  • Benny's video
  • Président d'un jour

971651

Porco Rosso [3*]

ARTE 20H50

De Hayao Miyazaki (1994).

Avec un père dirigeant d'une entreprise de construction aéronautique, rien d'étonnant à ce que Miyazaki ait été fasciné dès son plus jeune âge par les machines volantes. Il se sert de cet univers pour afficher ses positions pacifistes et antinationalistes, tout en installant ses personnages dans un ancrage plus réaliste qu'à l'accoutumée. Mais la fantaisie n'est pas absente pour autant de ce nouveau tour de force du grand faiseur de rêves qu'est le Japonais.

Benny’s Video [3*]

ARTE 23H15

De Michael Haneke (1992). Avec Arno Frisch, Angela Winkler.

Benny's Video pourrait être comparé au Voyeur diffusé samedi sur TCM: ici aussi, le personnage principal associe maladivement la violence et les images qui la filment. L'occasion pour Haneke d'interroger à nouveau notre position morale face à l'extrême, en nous prenant comme témoins de faits qui apparaissent presque comme tragiquement banals. A cet effet, la séquence du meurtre, visible uniquement à travers un écran, entretient l'effroi d'un scénario interpellant.

Président d’un jour [1*]

LA UNE 10H00

D'Ivan Reitman (1993). Avec Kevin Kline, Sigourney Weaver.

Cette aimable comédie américaine lorgne de toute évidence vers les récits à la Capra, avec son lot d'optimisme et de bons sentiments. En évoquant les soucis de son temps – ils n'ont d'ailleurs guère changé – tout en les situant dans un contexte improbable, Président d'un jour ne manque pas de charme mais peine toutefois à vraiment décoller. Reste le sympathique duo formé par Kevin Kline et Sigourney Weaver pour relever les débats.

Iznogoud [1*]

LA DEUX 20H25

De Patrick Braoudé (2005). Avec Michaël Youn, Jacques Villeret.

Sorti dans les salles alors que Jacques Villeret venait d'entamer son voyage éternel vers le pays des Mille et Une Nuits, Iznogoud présente un handicap de taille: transposer à l'écran une B.D. dont l'univers ne semblait pouvoir se prêter qu'au support papier. De fait, la débauche d'effets spéciaux porte ombrage à l'humour plutôt plat, même si Youn se démène comme un beau diable dans la peau du Grand Vizir qui aimerait tant devenir calife à la place du calife.

Sur le même sujet
Plus d'actualité