Les meilleurs films du 30 juillet 2014

Chaque jour, Moustique sélectionne les films à voir ou à revoir. Au programme de ce mercredi, les bandes-annonces, critiques et étoiles de:

  • Oscar
  • Couvre-feu
  • L'année de tous les dangers
  • A Very Englishman

1152585

Oscar [3*]

FRANCE 4 20H45

D'Edouard Molinaro (1967). Avec Louis de Funès, Claude Rich.

Belmondo, qui tenait un des rôles principaux au théâtre lors du lancement de la pièce, fut soufflé par le jeu de Fufu sur les planches: "Même si je connaissais tous les rouages, toutes les répliques d'Oscar, de Funès m'a suffoqué par son interprétation". Ce dernier, survolté,  reprend son rôle dans l’adaptation ciné de Molinaro avec le même génie comique, dans un tourbillon de quiproquos et autres séquences cultes irrésistibles.

L'année de tous les dangers [2*]

LA DEUX 20H25

De Peter Weir (1982). Avec Mel Gibson, Sigourney Weaver.

En se basant sur des événements aussi dramatiques que méconnus chez nous et survenus en Indonésie en 1965, Peter Weir développe conjointement les évolutions politiques de l'époque et les péripéties sentimentales de son personnage principal. Les deux éléments étant appelés à se rejoindre dans un engrenage infernal qui mène à une intéressante réflexion morale sur le journalisme et l'indifférence de l'Occident face aux drames qui se jouent à l'autre bout du monde.

Couvre-feu [2*]

CLUB RTL 20H25

D’Edward Zwick (1998). Avec Denzel Washington, Annette Bening.

Des islamistes fanatiques mettent New York à feu et à sang: à sa sortie, en 1998, un tel récit avait paru totalement invraisemblable. Jusqu’à un certain 11 septembre, trois ans plus tard, qui allait donner à cette fiction un aspect terriblement prémonitoire. Par ailleurs, loin de verser dans l’amalgame, Edward Zwick fait preuve d’une réelle subtilité dans le traitement de l’intrigue et développe un thriller efficace.

A Very Englishman [2*]

BE1 20H55

De Michael Winterbottom (2013). Avec Steve Coogan, Anna Friel.

Inconnu chez nous, Paul Raymond, décédé en 2008, était pourtant un des hommes les plus riches de Grande-Bretagne et le roi de la presse coquine. C'est le biopic de ce Hugh Hefner à l'anglaise que nous propose Michael Winterbottom. Un rôle décalé qui va comme un gant à Steve Coogan, très à l'aise dans cette reconstitution du Soho des années 60 et 70. Doublée d'une description assez savoureuse de la culture british.

Sur le même sujet
Plus d'actualité