Les meilleurs films du 30 août 2014

Chaque jour, Moustique sélectionne les films à voir ou à revoir. Au programme de ce samedi, les bandes-annonces et critiques:

  • Voyage à deux
  • Legend
  • Gatsby le magnifique
  • L'amour dure 3 ans

1172313

Voyage à deux [3*]

TCM 20H45

De Stanley Donen (1967). Avec Albert Finney, Audrey Hepburn.

Pour reconstituer l’historique de ce puzzle conjugal, on se raccroche aux tenues vestimentaires de Hepburn et aux différentes voitures de Finney, seuls repères pour nous retrouver. Un jeu plaisant pour revivre cette histoire amoureuse souriante, mais doucement grave: mêlant constamment passé et présent, ce beau film étonnamment moderne court pourtant désespérément derrière l’époque révolue de "l’amour toujours".

Legend [2*]

CLUB RTL 15H45

De Ridley Scott (1985). Avec Tom Cruise, Mia Sara.

Scott puise dans la légende germanique pour réaliser cet hommage à La Belle et la Bête de Cocteau. Magnifique sur le plan visuel, son conte n’en a cependant pas la poésie. Reste que cette féerie un brin froide trouve sa grâce dans le jeu fiévreux d’un Tom Cruise débutant et de la belle Mia Sara. Naviguant sans cesse entre le rêve et le cauchemar, ils font de ce combat de la Lumière contre les Ténèbres un enchantement à la fois naïf et irrésistible.

Gatsby le magnifique [2*]

BE1 20H55

De Baz Luhrmann (2013). Avec Leonardo DiCaprio, Tobey Maguire.

1922. Aspirant écrivain, Nick vit dans la mouvance d’un milliardaire excentrique et fascinant: Jay Gatsby. C’est sans doute parce qu’il décrit avec une minutie presque ironique un monde de l’apparence et du toc que Gatsby… a reçu la douche froide au dernier Festival de Cannes. Chargé d’effets tapageurs, le film n’en montre pas moins les contradictions d’un monde en parfaite osmose avec son héros (DiCaprio en double parfait de Gatsby), à la fois flamboyant et douloureusement fragile.

L’amour dure trois ans [2*]

RTL-TVI 20H20

De Frédéric Beigbeder (2011). Avec Gaspard Proust, Louise Bourgoin.

Pour son premier film, Beigbeder compose une comédie romantique originale à partir de son roman éponyme. Mettant de côté ses penchants de mondain cynique, il se lance bras ouverts dans la grande aventure amoureuse et comique. Avec une révélation: le pince-sans-rire Proust, qui sort de sa réserve pour interpréter son double avec une faconde jouissive.

Sur le même sujet
Plus d'actualité