Les meilleurs films du 3 mars 2014

Chaque jour, retrouvez la sélection de films et les bandes-annonces. Ce lundi:

  • Green Lantern
  • Le Chevalier noir
  • Le bûcher des vanités
  • Six jours, sept nuits

1049078

Le chevalier noir [3*]

LA UNE 22H20

De Christopher Nolan (2008). Avec Christian Bale, Heath Ledger.

Soirée superhéros ce soir sur La Une avecGreen Lantern, mais surtout ce deuxième Batman de la trilogie de Nolan. Reconnue par les aficionados comme la plus mûre, la plus noire et la plus ambitieuse sur le mythe de la chauve-souris de Gotham City. Nolan ne ménage pas sa peine pour humaniser le sombre héros dans ce thriller malade aux images hyperréalistes. Rien n’y fait, c’est le méchant de l’histoire dont on se souvient: dans la peau très dérangée du Joker, Heath Ledger est proprement hallucinant!

Le bûcher des vanités [2*]

TCM 17H00

De Brian De Palma (1990). Avec Tom Hanks, Melanie Griffith.

Un jeune yuppie à qui tout réussit renverse un jour un gamin dans le Bronx et s’enfuit. Incendié par la critique pour son non-respect du livre éponyme de Tom Wolfe, ce film dresse le portrait au vitriol de l’Amérique cynique des années 80, aussi imbuvable chez les "chicos" que chez les "craignos". Une ombre à ce pamphlet incandescent: le prêche final paternaliste du juge White qui au début de l’histoire tenait un discours autrement plus rentre-dedans.

Six jours, sept nuits [2*]

AB3 20H05

D’Ivan Reitman (1998). Avec Harrison Ford, Anne Heche.

Ford et Heche se la jouent l’ours et la poupée, entre bagarres et roucoulades dans la jungle hostile. La recette est éprouvée, mais leur alchimie fonctionne comme du papier à musique. Et puis, Ford est si drôle dans l’autoparodie qu’on se laisse prendre au jeu de cette délicieuse comédie avec une vraie gourmandise.

Green Lantern [1*]

LA UNE 20H20

De Martin Campbell (2011). Avec Ryan Reynolds, Blake Lively.

Héros de comics né en 1940, The Green Lantern passe également des pages de BD au grand écran de ciné. Mais, à l’inverse des X-Men, il n’a pas vraiment connu les faveurs des critiques, qui se sont déchaînés sur sa laideur graphique et son inconsistance. Ne soyons pas bégueule, sans révolutionner le genre, le film assure un spectacle familial sympa.

Sur le même sujet
Plus d'actualité