Les meilleurs films du 29 octobre 2013

Notre sélection de films pour ce soir et les bandes-annonces:

  • Harry Potter et les reliques de la mort (fin)
  • Ca se soigne
  • La vérité si je mens
  • Two lovers

971209

Two Lovers [3*]

LA TROIS 21H05

De James Gray (2008). Avec Joaquin Phoenix, Gwyneth Paltrow.

Peu prolifique au cinéma (cinq films en vingt ans), James Gray délaisse l'univers du polar après le superbe The Yards et La nuit nous appartient, mais garde Joaquin Phoenix comme acteur principal pour explorer avec brio les tourments amoureux. Cette incursion dans le drame sentimental repose sur une intrigue aussi simple que complexe – un homme partagé entre deux femmes – et se voit magnifiée par l'interprétation sans faille du trio principal.

Harry Potter et les reliques de la mort – 2epartie [2*]

LA UNE 20H20

De David Yates (2011). Avec Daniel Radcliffe, Emma Watson.

Histoire de faire résonner le tiroir-caisse un peu plus longtemps, cette dernière aventure de Harry Potter a été divisée en deux parties au grand écran. Mais qui s'en plaindra, à part le sinistre Voldemort qui risque bien enfin de payer ses nombreux méfaits? C'est donc ici que se conclut cette saga fantastique à tous points de vue et que le collège de Poudlard referme ses portes sur ce groupe d'ados qu'on a adoré voir grandir dans l'univers extraordinaire de J.K. Rowling.

La vérité si je mens! [2*]

CLUB RTL 20H25

De Thomas Gilou (1997). Avec José Garcia, Vincent Elbaz.

Le volet initial des aventures des potes du Sentier permet de faire connaissance avec les joyeux protagonistes, de même qu'il développe une bonne tranche d'humour juif. Le trait, inévitablement, est souvent forcé, mais ce n'est que pour mieux souligner la richesse de caractère des personnages. Derrière la dérision se cache par ailleurs une analyse bourrée de tendresse d'une communauté assez méconnue.

Ça se soigne [1*]

CLUB RTL 22H20

De Laurent Chouchan (2007). Avec Thierry Lhermitte, Julie Ferrier.

Personne ne se voit épargné par la grosse déprime: même un chef d'orchestre peut en être atteint! Mais point de drame plombant au programme dans Ça se soigne, qui propose au contraire un remède par le rire. La comédie passe toutefois en partie à côté de son objectif, la thérapie se révélant assez plate dans l'ensemble malgré quelques scènes tordantes qui valent le détour et un Thierry Lhermitte au look plus qu'improbable.

Sur le même sujet
Plus d'actualité