Les meilleurs films du 28 mars 2014

Chaque jour, un spécialiste cinéma de Moustique sélectionne quatre films et vous les commente.

Critique, bande-annonce et étoiles pour nous rien rater des meilleurs moments TV du jour.

Ce vendredi:

  • Trésor
  • The Place beyond the Pines
  • Mr & Mrs Smith
  • A la croisée des mondes - La boussole en or

13979

The Place Beyond The Pines [3*]

BE1 20H55

De Derek Cianfrance (2012). Avec Ryan Gosling, Bradley Cooper.

Un cascadeur à moto incarné par Ryan Gosling: en route pour un Drive bis? Loin de là: Derek Cianfrance développe un drame étincelant qu'il divise habilement en trois parties, tout en déconcertant le public au passage pour ses choix scénaristiques étonnants. Entre sombre thriller et tragédie étalée sur deux générations, le réalisateur trouve un équilibre parfait pour que son récit demeure profondément prenant d'un bout à l'autre.

Mr. & Mrs. Smith [2*]

AB3 22H00

De Doug Liman (2005). Avec Brad Pitt, Angelina Jolie.

Quoi de plus glamour que de voir face caméra le couple de choc et de charme le plus célèbre de Hollywood? Doug Liman associe dans son Mr. & Mrs. Smith la jolie Angelina et son futur Brad de compagnon (c'est sur le tournage que débuta leur idylle) pour un film d'action pétaradant. L'intrigue y est plutôt légère, mais une dose d'humour et les courses-poursuites compensent en bonne partie les grosses ficelles du scénario.

A la croisée des mondes – La boussole d’or [1*]

AB3 20H05

De Chris Weitz (2007). Avec Dakota Blue Richards, Nicole Kidman.

Cette adaptation du premier roman de la série de Philip Pullman ne manque pas d'atouts visuels, d'autant que le récit se prête parfaitement à un passage à l'écran. Mais faute de cohésion, le scénario ne tarde pas à perdre la boussole, tandis que l'intrigue rebondit sans cesse de façon saugrenue. Dommage pour cette trilogie cinématographique avortée qui s'arrêta net avec ce premier épisode, faute de succès public suffisant.

Trésor [1*]

LA UNE 20H50

De Claude Berri et François Dupeyron (2009). Avec Alain Chabat, Mathilde Seigner.

La longue carrière de Claude Berri, tant comme réalisateur que comme producteur, aura débouché sur quelques trésors. Ce dernier film, par contre, n'est pas vraiment une perle. C'est qu'il traîne un goût d'inachevé et pour cause: malade, Berri décédera quelques jours seulement après le début du tournage. La tendresse dégagée par le récit laisse tout de même entrevoir ce qu'aurait pu être ce long métrage si le réalisateur avait pu le mener d'un bout à l'autre.

Sur le même sujet
Plus d'actualité