Les meilleurs films du 27 septembre 2013

Notre sélection de films pour ce vendredi et les bandes-annonces:

  • Thelma et Louise
  • Les naufragés de l'espace
  • Evolution
  • Speed Racer

948319

Thelma et Louise LA DEUX 20H25 [3*]

De Ridley Scott (1991). Avec Susan Sarandon, Geena Davis.
Avec ce road movie au féminin rapidement devenu culte, Ridley Scott filme une ode à la liberté mais aussi aux risques que cette dernière entraîne. Plantant sa caméra dans de magnifiques décors naturels, le cinéaste laisse s'exprimer son goût de l'esthétisme et imprime à l'intrigue un rythme constant. Ce qu'il qualifiait d'"allégorie disséquant l'espèce humaine" permet à Susan Sarandon et Geena Davis de camper un duo exceptionnel.

Les naufragés de l’espace TCM 17H15 [2*]

De John Sturges (1969). Avec Gregory Peck, Richard Crenna.
Un module spatial en orbite autour de la Terre tombe en panne et condamne son équipage à espérer un miracle pour rentrer au bercail. L'histoire est connue, c'est celle, bien réelle, d'Apollo XIII. Sauf que… le film est sorti six mois avant les événements en question! Ce récit prémonitoire constitue donc un excellent travail d'anticipation aux effets spéciaux très efficaces pour l'époque, ainsi qu'une description scientifique rigoureuse de l'exploration spatiale.

Evolution AB3 20H05 [2*]

D'Ivan Reitman (2001). Avec David Duchovny, Julianne Moore.
Ivan Reitman était déjà derrière le jubilatoire SOS fantômes en 1984. C'est dire que son Evolution, qui évolue dans le domaine de la science-fiction, flirte aussi en permanence avec l'humour. Extraterrestres et comédie font particulièrement bon ménage ici, dans un scénario qui ne se prend jamais au sérieux tout en prenant soin de fignoler des effets spéciaux convaincants. Et les comédiens, à contre-emploi, s'amusent visiblement autant que le réalisateur!

Speed Racer LA TROIS 21H05 [2*]

De Larry et Andy Wachowski (2008). Avec Emile Hirsch, Christina Ricci.
Réalisé par les frères Wachowski – Larry n'était pas encore devenu Lana -, Speed Racer apparaît comme une récréation dans la filmo du duo, après la trilogie Matrix. Pas question d'abandonner le virtuel pour autant: filmé entièrement sur fond vert, ce divertissement 100 % numérique offre aux amateurs un bon lot de sensations fortes dans une déferlante de couleurs vives. Distrayant même si le public visé est surtout celui des enfants.

Sur le même sujet
Plus d'actualité