Les meilleurs films du 27 octobre 2013

Notre sélection de films pour ce soir et les bandes-annonces:

  • Le bal des vampires
  • Le seigneur des anneaux
  • Welcome
  • L'ombre du vampire

970577

Le bal des vampires [2*]

ARTE 20H45

De Roman Polanski (1967). Avec Roman Polanski, Sharon Tate.

Halloween approche à grands pas, les vampires en profitent donc pour rôder autour des écrans télé. Polanski, lui, choisit le parti d'en rire dans ce savoureux pastiche qui mélange habilement classicisme et dérision tout en rendant hommage aux célèbres films de la Hammer. Entre gags tordants et atmosphère étrange, la mise en scène divertit d'un bout à l'autre et met en lumière la beauté de Sharon Tate, qui sera victime deux ans plus tard de vampires hélas bien réels.

Le seigneur des anneaux: la communauté de l’anneau [3*]

FRANCE 4 20H45

De Peter Jackson (2001). Avec Elijah Wood, Viggo Mortensen.

Pas grand monde n'aurait parié un dollar néozélandais sur Peter Jackson pour adapter au cinéma le célèbre roman de Tolkien. Pourtant, après dix-huit mois de tournage dans sa Terre du Milieu natale, le réalisateur a pleinement réussi son pari insensé, développant une grande fresque spectaculaire aussi palpitante qu'envoûtante. Le premier volet donne le ton de la grande trilogie d'aventures qui n'a pas fini de fasciner les Hobbits et les autres.

Welcome [3*]

FRANCE 2 20H45

De Philippe Lioret (2008). Avec Vincent Lindon, Firat Ayverdi.

Welcome : un titre plein de cynisme pour un thème délicat, celui des candidats réfugiés dont l’Europe ne veut qu’au compte-gouttes. Lioret, sans pour autant verser dans un pamphlet manichéen, dresse un état des lieux peu reluisant, en ramenant une réalité globale au niveau d’un être humain en particulier – procédé efficace pour mieux adhérer au récit. Vient s’y greffer une belle histoire d’amitié qui complète un tableau réussi.

L’ombre du vampire [2*]

ARTE 23H15

De E. Elias Merhige (2000). Avec John Malkovich, Willem Dafoe.

Pour rendre hommage à Nosferatu, un grand classique du muet, le réalisateur recrée le tournage de ce film culte. Et évoque le halo de mystère qui entourait Max Schreck, l'acteur d'origine, que la légende de l'époque suspectait d'être… un vrai vampire! Si Merhige n'évite pas toujours un excès de bavardage, Willem Dafoe opère une étonnante transformation. Le soin apporté à la photographie restitue par ailleurs efficacement l'ambiance d'alors.

Sur le même sujet
Plus d'actualité