Les meilleurs films du 27 mars 2014

Chaque jour, un spécialiste cinéma de Moustique propose une sélection de quatre films accompagnés de la critique, des étoiles et de la bande-annonce.

Ce jeudi, à l'affiche:

  • Les feux de la rampe
  • Cheval de guerre
  • Le temps de la colère
  • Un secret

1066420

Les feux de la rampe [4*]

TCM 20H40

De Charles Chaplin (1952). Avec Charles Chaplin, Claire Bloom.

Œuvre crépusculaire du grand Chaplin, Les feux de la rampe constitue un film aux lectures multiples. La nostalgie du music-hall de jadis se mêle à des thèmes plus sombres qui hantaient l'artiste, comme la peur du rejet du public. Charlot tombe le masque pour laisser place à Chaplin, qui met en scène ses propres adieux et cède le relais à la jeunesse porteuse d'espoir. Un sommet d'émotion et un chef-d'œuvre de plus à l'actif du cinéaste.

Cheval de guerre [3*]

RTL-TVI 20H20

De Steven Spielberg (2011). Avec Jeremy Irvine, Emily Watson.

On retrouve tous les ingrédients de l'épopée à la Spielberg dans Cheval de guerre: le dépassement de soi, la mort, la recherche des origines… Cette fresque émouvante donne lieu à un grand spectacle que Spielberg a, une fois encore, peaufiné dans ses moindres détails: "La terre, qu'elle soit celle des paysans ou du champ de bataille, devait représenter à la fois la vie et la mort, d'où ces lumières différentes entre les lieux de l'histoire".

Un secret [2*]

FRANCE 3 20H45

De Claude Miller (2007). Avec Cécile De France, Patrick Bruel.

L'adaptation du roman autobiographique de Philippe Grimbert permet à Claude Miller de développer un drame sobre et émouvant, sur fond de fresque historique. Entre passé et présent, les blessures de la guerre resurgissent pour dévoiler peu à peu le secret sur lequel se base le récit. S'il manque par moments de vitalité, le film n'en est pas moins interprété avec charisme et conviction par une jolie brochette de comédiens.

Le temps de la colère [2*]

CLUB RTL 22H10

De Richard Fleischer (1956). Avec Robert Wagner, Terry Moore.

Davantage qu'un film de guerre, Le temps de la colère se veut un drame psychologique bien ficelé. Car entre les scènes d'action inhérentes à un tel récit, Fleischer prend aussi le temps de s'attacher à ses personnages et à leurs failles, dans le contexte ô combien perturbé de la guerre du Pacifique. Pas de héros sans peur et sans reproche ici, mais des hommes que le conflit marquera de traces indélébiles au plus profond d'eux-mêmes.

Sur le même sujet
Plus d'actualité