Les meilleurs films du 25 avril 2014

Chaque jour, un spécialiste cinéma de Moustique sélectionne les films à voir ou à revoir. Au programme, étoiles, critique et bande-annonce. Ce vendredi:

  • Mama
  • Antartica, les prisonniers du froid
  • 100 dollars pour un shérif
  • Les messagers

1087248

Mama [3*]

Be 1 20h55

D'Andrés Muschietti (2013). Avec Jessica Chastain, Megan Charpentier.

Difficile aujourd’hui pour un film d'épouvante d'encore prétendre révolutionner le genre. Mama réussit pourtant à tenir toutes ses promesses, installant d'emblée une atmosphère des plus flippante pour jouer ensuite à fond sur la suggestion. Laquelle ira crescendo jusqu'à ce que les révélations s'égrènent une à une, distillées avec brio par un réalisateur qui prend également soin d'éviter un happy end trop facile.

Antartica, prisonniers du froid [2*]

Club RTL 20h25

De Frank Marshall (2006). Avec Paul Walker, Bruce Greenwood.

Après Fast & Furious 6 diffusé samedi dernier, voici une nouvelle occasion de revoir le regretté Paul Walker dans une production bien éloignée des vrombissements de moteurs. Basée sur un récit authentique, cette aventure polaire se double d'une belle histoire d'amitié entre un guide et ses chiens de traîneau. L'émotion, souvent présente, n'occulte en rien la force de l'instinct de survie au cœur de paysages somptueux.

100 dollars pour un shérif [2*]

TCM 20h40

De Henry Hathaway (1969). Avec John Wayne, Glen Campbell.

Revisité avec brio en 2010 par les frères Coen avec leur True Grit, 100 dollars pour un shérif permit à un excellent John Wayne de décrocher son seul oscar du meilleur acteur. Paradoxalement, il incarne ici un rôle aux antipodes de ses compositions habituelles. En effet, point de valeureux cow-boy au programme, mais un shérif borgne et alcoolique dans ce bel hommage au genre renforcé par une certaine finesse psychologique.

Les messagers [1*]

Plug RTL 21h20

De Danny et Oxide Pang (2007). Avec Kristen Stewart, Dylan McDermott.

Les jumeaux hongkongais exportent pour la première fois leur savoir-faire aux Etats-Unis avec ce film d'épouvante qui lorgne furieusement vers quelques classiques du genre pour bâtir son intrigue. Une pincée d'Amityville, une dose de The Grudge et une de Sixième sens: c'est dire si tout cela dégage une énorme impression de déjà-vu pour une production sans surprise et dont on attendait bien davantage.

Sur le même sujet
Plus d'actualité