Les meilleurs films du 24 octobre 2013

Notre sélection de films pour ce soir et les bandes-annonces:

  • Thor
  • Hollywoodland
  • Le bûcher des vanités
  • Destination finale 4

968429

Thor [2*]

RTL-TVI 20H25

De Kenneth Branagh (2011). Avec Chris Hemsworth, Natalie Portman.

L’impulsif dieu du Tonnerre né sous les coups de crayon de Stan Lee en 1962 n’avait jamais connu les honneurs du grand écran. C’est chose faite avec un réalisateur que l’on n’attendait pas aux commandes d’un tel blockbuster. Branagh s’en tire avec les honneurs, filmant un Thor un brin marteau mais courageux, avec une théâtralité et une démesure assumées. L’Anglais n’hésitant pas à assaisonner les aventures de notre blond tout en muscles d’un humour british bienvenu.

Hollywoodland [2*]

RTL-TVI 22H40

D’Allen Coulter (2007). Avec Ben Affleck, Adrien Brody.

George Reeves a beau incarner Superman à l’écran, il n’en est pas moins homme et s’écroule, abattu d’une balle dans sa maison, le 16 juin 1959. Partant d’un fait véridique, Coulter se désintéresse du mystère policier au profit d’une reconstitution pimpante du Hollywood des fifties, doublée d’une réflexion subtile sur le statut d’icône populaire. Bien vu!

Le bûcher des vanités [2*]

TCM 20H40

De Brian De Palma (1990). Avec Tom Hanks, Melanie Griffith.

Un jeune yuppie renverse un gamin dans le Bronx et s’enfuit. Incendié par la critique pour son non-respect du livre éponyme de Tom Wolfe, ce film dresse le portrait au vitriol de l’Amérique cynique des années 80, aussi imbuvable chez les "chicos" que chez les "craignos". Une ombre à ce pamphlet incandescent: le prêche final paternaliste du juge White qui, au début de l’histoire, tenait un discours autrement plus rentre-dedans.

Destination finale 4 [1*]

FRANCE 2 0H20

De David R. Ellis (2009). Avec Bobby Campo, Shantel VanSanten.

L'épisode n’est assurément pas le meilleur de cette saga horrifique qui fleure bon l’humour trash. Mais quand on est client du genre, impossible de rester de marbre devant cette succession de morts plus idiotes les unes que les autres dues à la Faucheuse stakhanoviste. On pointera les hilarantes scènes du saucissonnage en pleine séance de car-wash et de l’escalator qui transforme ses passagers en steaks hachés. Crétin, mais drôle.

Sur le même sujet
Plus d'actualité