Les meilleurs films du 24 janvier 2014

Chaque jour, retrouvez le meilleur des films diffusés avec les bandes-annonces et la cote de chacun de ceux-ci. Aujourd'hui:

  • Junior
  • Mariage à Mendoza
  • Cliffhanger, traque au sommet
  • Le Mariage

Bon moment télé.

1022566

Le tableau [3*]

LA TROIS 21H05

De Jean-François Laguionie (2011).

Passionné par les techniques d'animation à l'ancienne, Laguionie sait prendre son temps pour développer ses œuvres: quatre longs métrages en vingt-cinq ans, avec une belle pépite de plus à son actif pour le dernier en date. S'adressant autant aux plus jeunes qu'à leurs parents, Le tableau, au-delà de la beauté des images, propose également une réflexion pertinente centrée sur la quête artistique. Et débouche sur un résultat aussi poétique que captivant.

Cliffhanger, traque au sommet [2*]

AB3 20H05

De Renny Harlin (1993). Avec Sylvester Stallone, John Lithgow.

Tourné dans les décors grandioses des Dolomites, ce thriller rompt les codes classiques de Hollywood dans une séquence d’ouverture suffocante d’angoisse où Stallone – convaincant de sobriété – casse son statut de héros infaillible. Si la suite devient plus conventionnelle, Cliffhanger n’en demeure pas moins très efficace grâce à des scènes d’action rondement menées et une course-poursuite enneigée qui gardent l’intérêt intact.

Mariage à Mendoza [2*]

BE1 20H55

D'Edouard Deluc (2012). Avec Nicolas Duvauchelle, Benjamin Biolay.

Pour son premier long métrage, Edouard Deluc construit un road-movie des plus sympa qui nous emmène sur les routes d'Argentine, avec un mariage en toile de fond comme prétexte de départ à ce périple en Amérique du Sud. Sans déboucher sur des moments réellement hilarants, ce Mariage à Mendoza réserve quelques scènes pleines de fraîcheur où la bonne humeur est constamment du voyage.

Junior [1*]

CLUB RTL 20H25

D'Ivan Reitman (1994). Avec Arnold Schwarzenegger, Danny DeVito.

Dernière collaboration entre Reitman et Schwarzenegger après Jumeaux et Un flic à la maternelle, cette histoire reprend le thème de l'homme "enceint". Un sujet déjà traité par Jacques Demy vingt ans plus tôt dans L'événement le plus important depuis que l'homme a marché sur la Lune. Mais l'humour développé ici est bien plus plat que le ventre rond de Schwarzie, et Reitman n'accouche au final que d'une comédie faiblarde sauvée par la bonne volonté de ses interprètes.

Sur le même sujet
Plus d'actualité