Les meilleurs films du 24 décembre 2013

En cette veille de Noël, les programmes télé enfilent leurs plus beaux costumes traditionnels. Bons baisers de Russie, Danse avec les loups, Dragon ou La Panthère rose seront diffusés tout au long de la journée. D'ores et déjà un Joyeux Noël!

1005734

Danse avec les loups [4*]

FRANCE 3 20H45

De Kevin Costner (1990). Avec Kevin Costner, Mary McDonnell.

Ce western n’est pas le premier à présenter les Indiens autrement qu’en sauvages sanguinaires aux cris perçants. Delmer Daves, entre autres, était déjà passé par là 40 ans plus tôt avec son audacieux La flèche brisée. Mais jamais auparavant un cinéaste n’avait réalisé une fresque d’une si grande exigence et d’un si profond humanisme dédiée à ceux que la "conquête de l’Ouest" a définitivement chassés de chez eux. Un chef-d’œuvre du genre.

Dragons [3*]

TF1 13H55

De Chris Sanders, Dean Deblois (2010). Avec les voix de Gerard Butler, Jay Baruchel.

C’est la célébration du faible, du sensible, de celui qui n’a aucune velléité à la bagarre qui est mise à l’honneur dans cette histoire de Vikings chasseurs de dragons. Car si le maladroit Harold ne fait pas la fierté de son père par sa force, c’est avec son cœur qu’il gagnera l’adhésion de la communauté, lui apprenant une autre façon d’appréhender l’inconnu pour un meilleur "vivre ensemble". Un film techniquement virtuose et humainement beau, très beau.

La panthère rose [2*]

LA UNE 16H35

De Shawn Levy (2006). Avec Steve Martin, Kevin Kline.

Cette resucée du classique comique de Blake Edwards n’est pas la catastrophe industrielle redoutée. Car Steve Martin, en digne héritier empoté de Sellers, élève chaque gag à une dimension burlesque folle. Et si cette chasse au diamant n’a pas la brillance de la mise en scène d’Edwards, elle comporte son lot de surprises, comme l’apparition inattendue de Clive Owen en 006.

Bons baisers de Russie [2*]

FRANCE 3 13H55

De Terence Young (1963). Avec Sean Connery, Daniela Bianchi.

007 sort de la douche. Et laisse découvrir son torse athlétique et velu. En une scène, Connery assoit sa réputation de nouveau fantasme féminin planétaire. Et Bond passe haut la main la barre du deuxième épisode, nous entraînant de Constantinople à Venise, lors d’un très remuant voyage en train. Avec une méchante qui aime les filles et l’apparition de la redoutable organisation du Spectre, voilà la saga lancée sur de bons rails!

Sur le même sujet
Plus d'actualité