Les meilleurs films du 23 mars 2014

Chaque jour, un spécialiste "cinéma" sélectionne quatre films et propose les critiques, bandes-annonces et étoiles pour chacun de ses choix.

Ce dimanche:

  • I, Robot
  • Smoking
  • Le Monde de Charlie
  • Papy fait de la Résistance

1064080

Le monde de Charlie [3*]

BE1 20h55

De Stephen Chbosky (2012). Avec Logan Lerman, Emma Watson.

"Les avantages d'être un 'laissé-pour-compte'": c'est à peu près la traduction littérale du titre original, bien plus poétique que sa version française. Et plus représentatif aussi de ce qu'est le personnage principal: un ado solitaire et rêveur. Avec ce récit initiatique, Stephen Chbosky décrit avec une tendresse infinie les blessures de l'adolescence, incarnées par une équipe de jeunes acteurs – dont la craquante Emma Watson – d'une rare justesse.

Smoking [3*]

FRANCE 3 24H00

D'Alain Resnais (1993). Avec Sabine Azéma, Pierre Arditi.

Joli pied de nez d'Alain Resnais, décédé le lendemain de la cérémonie des Césars qui l'avait justement consacré meilleur réalisateur pour son diptyque Smoking/No Smoking. La première partie, diffusée ce soir, constitue un superbe exercice de style sur les hasards de la vie. Le film développe les destins croisés de plusieurs personnages, tous interprétés par Sabine Azéma et Pierre Arditi, dont la composition remarquable complète cette brillante démonstration.

I, robot [2*]

FRANCE 4 20H45

D'Alex Proyas (2003). Avec Will Smith, Bruce Greenwood.

L'évolution de la technologie n’a pas fini de nous étonner! Mais tout progrès en la matière contient aussi ses effets pervers, comme le démontre ce mélange assez réussi de thriller, d'action et de S.F. basé sur les récits d'Isaac Asimov. On peut reprocher au film de représenter un exemple assez extrême du placement de produits, mais cet aspect est heureusement compensé par une mise en scène soignée à l'univers visuel très réussi.

Papy fait de la résistance [2*]

FRANCE 2 21H20

De Jean-Marie Poiré (1983). Avec Christian Clavier, Martin Lamotte.

Dédié à Louis de Funès, qui aurait dû être de la partie si la mort n'avait eu l'idée pas marrante de l'emporter, ce film nous entraîne dans une drôle de guerre où la joyeuse troupe de comédiens revisite l'Occupation à sa manière. Débités à la mitraillette, les gags font souvent mouche et même si le scénario ne vole pas toujours très haut, ce Papy… a plutôt bien vieilli. Rien d'étonnant au vu du casting trois étoiles qui compose le générique.

Sur le même sujet
Plus d'actualité