Les meilleurs films du 23 avril 2014

Chaque jour, un spécialiste cinéma de Moustique sélectionne les films du jour à voir et à revoir. Ce mercredi, à l'affiche, avec les étoiles et les bandes-annonces:

  • Laura
  • Le petit baigneur
  • Vincent, François, Paul et les autres
  • Fenêtre sur l'été

555505

Laura [3*]

TCM 17h25

D'Otto Preminger (1944). Avec Gene Tierney, Dana Andrews.

Un inspecteur mène l'enquête sur le meurtre d'une jeune femme à la beauté envoûtante. Deux suspects sur la sellette: son Pygmalion et le play-boy qu'elle s'apprêtait à épouser. Dans ce grand film noir, Preminger brouille les pistes: l'intrigue devient secondaire pour mieux s'attarder sur les relations entre les personnages. Mais aussi pour mieux manipuler le spectateur à mi-parcours, dans une séquence se situant habilement entre rêve et réalité.

Le petit baigneur [2*]

France 4 20h45

De Robert Dhéry (1968). Avec Louis de Funès, Robert Dhéry.

Et une redif de plus pour ce Petit baigneur qui continue de voguer sur un océan de bonne humeur! C'est que, aux côtés de l'irrésistible Fufu, Robert Dhéry a pu réunir ses joyeux Branquignols, la troupe qu'il créa en 1948 avec son épouse Colette Brosset. Des gags visuels pleins de non sens et un de Funès impayable en directeur de chantiers irascible contribuèrent au triomphe du film, classé encore aujourd'hui dans les cent plus gros succès du cinéma français.

Vincent, François, Paul et les autres [2*]

Arte 20h50

De Claude Sautet (1974). Avec Yves Montand, Michel Piccoli.

De ce récit de potes, Montand ne conservait quasiment que des bons souvenirs, hormis quelques frictions: "Tout le monde dit "Sautet, quelle merveille", ce que je pense également. Mais c’est aussi un emmerdeur qui met parfois à côté de la plaque." Certes, le film a un peu vieilli, avec sa voix off assez pesante par moments. Mais les rapports humains y sont décrits avec acuité et Montand est grandiose en traînant sa mélancolie d’homme toujours amoureux de son ex-femme.

Fenêtre sur l’été [2*]

Arte 1h05

De Hendrik Handloegten (2011). Avec Nina Hoss, Mark Waschke.

On a pu apprécier le grand talent d’actrice de Nina Hoss il y a deux semaines avec la diffusion de l’excellent Barbara. Dans Fenêtre sur l'été, elle incarne avec justesse une jeune femme en plein désarroi qui se retrouve envoyée dans son propre passé, avec la possibilité de refaire ou non les mêmes choix. Ce conte moral astucieux, avec ses incursions dans le fantastique, incite avec pertinence à la réflexion sur notre propre existence.

Sur le même sujet
Plus d'actualité