Les meilleurs films du 22 novembre 2013

Moustique propose les meilleurs films du jour et les bandes-annonces. Ce vendredi, au programme:

  • Mookie
  • Arbitrage
  • Le Roi Scorpion
  • Complot à Dallas

986523

Arbitrage [3*]

BE 1 20H55

De Nicholas Jarecki (2012). Avec Richard Gere, Susan Sarandon.

Le rêve américain dissimule souvent des aspects moins reluisants sous ses apparences de réussite. Le personnage de riche entrepreneur incarné par Richard Gere en est le symbole parfait. Embarqué dans un engrenage infernal dont il ne sait comment se dépêtrer, le héros anime un thriller économique captivant qui, contre toute attente, évite les pièges d'un dénouement trop classique. Et constitue une excellente surprise au cynisme profond.

Le roi Scorpion [2*]

AB3 20H05

De Chuck Russell (2002). Avec Dwayne Johnson, Michael Clarke Duncan.

Déjà présent dans Le retour de la momie, le personnage incarné par Dwayne – The Rock – Johnson se voit offrir les honneurs d’un film pour lui tout seul. L’occasion pour l’acteur de rouler des mécaniques, dans un récit d’aventures antiques mêlant sans le moindre souci de vraisemblance diverses cultures et périodes historiques. Mais qu’importe: ce Scorpion-là, dans la bonne tradition de ce genre de péripéties, fait preuve d’un sacré punch.

Complot à Dallas [2*]

TCM 20H40

De David Miller (1973). Avec Burt Lancaster, Robert Ryan.

Vingt ans avant le palpitant JFK d'Oliver Stone, Complot à Dallas évoquait déjà la thèse du complot chère à ceux qui ne croient pas à la version officielle sur la mort de Kennedy. S'il s'avère fort académique et peu emballant dans sa forme, le film s'attache toutefois à dresser, non sans cynisme, les motivations qui auraient pu mener à l'assassinat du 35e président des Etats-Unis, il y a cinquante ans jour pour jour.

Mookie [1*]

LA DEUX 20H25

De Hervé Palud (1998). Avec Jacques Villeret, Eric Cantona.

Mookie, une guenon parlante: non, il ne s'agit pas d'un quelconque remake de La planète des singes, mais d'une comédie à la française exilée sur les routes du Mexique. Hervé Palud a sans doute espéré pouvoir rééditer le succès d'Un Indien dans la ville, mais le canevas lorgne beaucoup trop sur les films de Francis Veber pour prétendre à l'originalité. Le duo antagoniste Villeret-Cantona réserve heureusement quelques bons moments.

Sur le même sujet
Plus d'actualité